** ARCHIVE - ARTICLES 2015 **

A l’occasion de la 32ème Rencontre Annuelle des Musulmans de France (UOIF/RAMF),qui aura lieu du 3 au 6 avril 2015 au parc des expositions du Bourget-Paris, le Centre Culturel des Musulmans d'Annemasse organise un voyage en car :

 

>> Départ : Vendredi 3 AVRIL, à 22h

<< Retour : Lundi 6 AVRIL l’après-midi

Prix du voyage : 65 €  pour Aller/Retour en car + l'entrée
RESERVATION : HAMID : 06 35 97 50 20 ( president@mosquee-annemasse.org )
Toute réservation est payable à l'avance

ATTENTION !!! Les places sont limitées, pas d'Hébergement sur place; Réservez vos hôtels.

UK : proposition de loi des conservateurs pour punir l’islamophobie au même titre que l’antisémitisme

Sans doute dans l’optique de répondre aux attentes de l’électorat musulman, les conservateurs anglais ont annoncé des plans pour faire respecter une nouvelle mesure qui rendrait les attaques islamophobes tout aussi graves que les attaques antisémites.

Birmanie : violences et apartheid contre les Rohingyas

Les Rohingyas sont un groupe ethnique musulman de langue indo-européenne vivant principalement dans le nord de l’Etat d’Arakan, dans le sud-ouest de la Birmanie. Apatrides, persécutés, torturés. Depuis 1982, les Rohingyas ne sont plus officiellement birmans. Depuis 2012 ,cette minorité musulmane est visée par des campagnes haineuses et est privée de ses droits les plus élémentaires. Ils sont la cible des Rakhines
bouddhistes et de leur leader, le moine Wirathu. Avec son mouvement 969, ce
dernier assure vouloir « protéger l’identité bouddhiste ». Pourtant, les musulmans
représentent moins de 5 % de la population birmane ! Ce groupe prône entre autres
le boycott de tout commerce tenu par les musulmans, mais leur mouvement s’encre
également dans la violence. De nombreuses émeutes ont éclaté à travers le pays et
les partisans du groupe ont saccagé les boutiques et les habitations des Rohingyas,
causant plusieurs dizaines de morts, et laissant plusieurs milliers de personnes
désormais à la rue et sans ressources.
Le leader du groupe affiche un racisme d’une extrême violence envers les
musulmans, allant à l’encontre totale des principes du bouddhisme, comme a tenu à
le rappeler le Dalaï Lama en appelant à l arrêt de « l’effusion de sang » : « A ces
moines birmans en colère à l’égard de nos frères et soeurs musulmans, je demande :
rappelez-vous, s’il vous plaît, la foi bouddhiste », a déclaré l’ancien Prix Nobel dela Paix, mais ces mots sont à ce jour restés comme suspendus dans l’air …
Les Rohingyas continuent d’être enfermés dans des prisons à ciel ouvert, privés de
leurs libertés de mouvements, de leurs droits à travailler, et subissent de
nombreuses humiliations et tortures. Il sont de nos jours un de peuples les plus
persécutés dans le monde , au vu et su de tous. L’ONU parle de violation des droits
de l’homme et de crime contre l’humanité, mais l’état Birman continue son
nettoyage ethnique.   Rapport mondial 2015 : Birmanie

USA: Panneaux d'affichage pour expliquer l'Islam en pleine autoroute

 

Comme l’an dernier avec les panneaux « Jesus is Muslim », une autre initiative a vu le jour aux Etats-Unis. Afin de lutter contre les préjugés et de véhiculer le message de l’Islam, une campagne publicitaire a été lancée dans le Michigan. C’est ainsi que plusieurs affiches et panneaux publicitaires contenant des messages de paix avec l’Islam.

La campagne a été lancée par l’ICNA (Islamic Circle of North America) dont le responsable s’est confié au Houston Chronicle. Les panneaux d’affichage contenaient notamment le message  »Muhammed believed in peace, social justice, womens rights » – Mohamed (‘alayhi salat wa salam) croyait en la paix, en la justice sociale, aux droits des femmes.

Ces messages sont visibles de plusieurs autoroutes de Houston. Un numéro est d’ailleurs indiqué pour les personnes souhaitant se renseigner au sujet de l’Islam auprès de l’organisation Why Islam. En effet, sur ces panneaux, il est également indiqué : « Qui est Muhammad ? Vous avez des questions, obtenez des réponses ! ». Des exemplaires du Saint Coran seront également offerts à tous ceux qui sont désireux d’en savoir davantage sur l’Islam.

L’objectif de cette campagne est évidemment de sensibiliser le public à l’Islam et aux véritables questions qui se posent autour de cette religion. L’ICNA se réjouit d’ailleurs du succès que remporte cette campagne. En effet, depuis la mise en place de ces affichages, une cinquantaine de personnes ont souhaité s’informer au sujet de l’Islam. Cette initiative aura donc le mérite d’avoir attirer l’attention des plus curieux et pourquoi pas de contribuer à la guidée de certains d’entre eux inchaAllah.

9 photos inédites

 

Yasser Ahmad, a eu l’opportunité de pénétrer à l’intérieur de la Kaaba le samedi 30 mai 2015 à la Mecque. Yasser a publié quelques photos  sur son compte Instagram en décrivant brièvement les clichés. L’intérieur de la kaaba est quasiment vide. Très peu de décoration, les quelques ornements sont  très sobres. Les murs sont recouverts de plaques de marbre blanc jusqu’à une hauteur d’environ trois mètres.

 

- Un coin qui correspond à l’angle yéménite à l’extérieur (Roukn Al-Yamani) .

- Une calligraphie sur le mur de marbre.

- On voit des lampes suspendues entre deux piliers au centre de la Kaaba.

- Une porte conduit au toit de la Ka’ba.

- Une table sur laquelle du bakhour (encens) est placé.

- Place de prière du prophète Mohamed (sas).

Dimanche 07 Juin 2015 : Fête de la Mosquée de Cluses

 

A cette occasion de fin d'année scolaire, les élèves de la mosquée présenteront des activités, des chants, une brocante, etc ...Restauration sur place, barbecue, boissons; Venez nombreux !

 

Une première à la Mecque : Cheikh Soudays inaugure un nouveau service proposé aux pèlerins

( 21 juin 2015 )

C’est une première au sein de la mosquée sacrée de la Mecque : l’Arabie Saoudite compte expérimenter des scooters électriques qui seront mis à la disposition des personnes à mobilité réduite pour leur permettre de gagner en autonomie.

Ce samedi 20 Juin, 3e jour du mois de ramadan 2015, c’est le Responsable général des affaires du Haram à la Mecque et à Médine qui n’est autre que Cheikh ‘Abdel-rahmane Soudays qui a inauguré ces motos électriques.

Ces petits véhicules ont été fabriqués conformément aux spécifications et aux normes internationales.

Ce nouveau service offert aux pèlerins pendant le hajj et la Omra sera certainement très utile aux personnes âgées ainsi qu’aux personnes handicapées.

En Chine, les étudiants musulmans sont forcés à manger pendant le ramadan

( 30 juin 2015 )

Depuis le début du ramadan 2015,  les musulmans ouïghours sont encore une fois discriminés dans l’est de la Chine. Le gouvernement chinois rend la vie dure aux musulmans en multipliant les mesures pour les dissuader de jeûner.

D’après une information de France 24, une distribution de pastèques a été organisée en pleine journée à l’Université de médecine à Urumqi, au Xinjiang, région à forte population ouïghour musulmane.

Les étudiants musulmans qui refusent de manger sont menacés de se faire retirer leurs diplômes :

 

" Quand les musulmans du monde, et ceux de Chine intérieure ont le droit de jeûner pendant le ramadan, à l’Université de médecine à Xinjiang, on force des étudiants ouïghours à manger des pastèques pendant le ramadan. Ceux qui refusent sont menacés de se faire retirer leurs diplômes. C’est une infraction à la Constitution chinoise, il n’y a aucune liberté de culte."

 

Le gouvernement chinois a  formellement interdit aux fonctionnaires, aux enseignants et aux étudiants de prendre part aux pratiques religieuses liées au mois du ramadan.

Une note adressée aux fonctionnaires sur un site gouvernemental du Xinjiang indique :

 

" Durant le ramadan, ne jeûnez pas, ne participez pas à des veillées ou à d’autres activités religieuses."

 

Les restaurants ont également reçu pour consigne de continuer à fonctionner normalement pendant tout le mois de jeûne, selon des instructions publiées par divers sites gouvernementaux.

Malgré les restrictions, des dizaines de milliers de palestiniens dans la mosquée al-Aqsa ce vendredi

( 3 juillet 2015 )

Malgré les restrictions imposées par l’armée d’occupation israélienne, des dizaines de milliers de palestiniens ont accompli la prière du vendredi dans la mosquée al-Aqsa aujourd’hui.

 

Depuis la signature des Accords d’Oslo,  en septembre 1993, les musulmans ont vu leurs libertés à l’intérieur de la mosquée sacrée d’Al aqsa soumises à des restrictions et limitations de plus en plus strictes. L’état sioniste a encore intensifié ces restrictions au cours du ramadan 2015.

Les palestiniens qui souhaitent se rendre sur l’Esplanade des mosquées sont contraints de venir par le biais checkpoint

Mohammad, 17 ans, tué alors qu’il escaladait le mur de séparation pour prier à la mosquée Al-Aqsa

( 5 juillet 2015 )

Mohammad Hani Al-Qasb,  17 ans, a été tué par un général de l’armée d’occupation israélienne. Le jeune palestinien a reçu une balle alors qu’il tentait de rentrer à Jérusalem en escaladant le mur de séparation pour aller prier à la mosquée Al-Aqsa.

Mohammad Hani Al-Qasb a été mortellement touché à sept heures et demie du matin vendredi 3 juillet. Grièvement blessé, il est tombé du haut du mur. Il a ensuite été transporté d’urgence au complexe médical palestinien où il est décédé des suites de ses blessures.

L’agence de presse palestinienne Maannews rapporte que ses deux frères, Samer et Yasser, ont été également tués par des soldats israéliens dans le camp de réfugiés de Qalandiya en 2001 et 2002.

Paulo Coelho défend le Saint Coran et l’Islam

( 19 août 2015 )

 

Le célèbre écrivain brésilien Paulo Coelho, auteur notamment de L’Alchimiste ( plus de 65 millions d’exemplaires vendus et traduit en 56 langues) et figure mondialement connue de la littérature, a diffusé samedi 8 août la photo d’un exemplaire du Saint Coran sur son compte twitter et sa page facebook avec la mention : Exhibition « Books that changed the world », en référence à  l’exposition « Les livres qui ont changé le monde » qui se déroulait à Cologne en Allemagne.

 

La publication de Paulo Coelho a suscité beaucoup d’intérêt sur les réseaux sociaux. Quelques 37 900 personnes ont « liké » le post qui a été partagé plus de 4000 fois sur facebook alors que sur twitter il a été retweeté 1125 fois.

defend le coran

Copie d’écran de la page facebook de Paulo Coelho

Copie d'écran @paulocoelho

                                                  Copie d’écran @paulocoelho

 

Paulo Coelho répond à une internaute et défend le Coran

Le statut a fait l’objet de très nombreux commentaires sur Facebook. Un commentaire en particulier a attiré l’attention de Paulo Coelho. Lorsqu’une internaute a prétendu faussement que le Coran était « source de violence et de meurtre », l’auteur brésilien défend le livre sacré des musulmans en répondant :

 

« Faux. Je suis chrétien, et pendant des siècles nous avons essayé d’imposer notre religion par la force de l’épée – allez chercher Croisades dans le dictionnaire .. Nous avons tué des femmes en les qualifiant de sorcières, et nous avons essayé de freiner la science – comme c’était le cas pour Galilée. Ce n’est donc pas la religion qui est à blâmer, mais la manière dont les gens la manipulent »

auteur bresilien coran

Comme on peut le voir, la réponse de Paulo Coelhoa a été particulièrement appréciée sur facebook.

 

Islamophobie : une musulmane refusée dans un supermarché pour sa tenue « large », le directeur s’excuse

( 20 août 2015 )

 

Dans un communiqué, le CCIF nous rapporte un nouveau cas d’acte islamophobe à l’égard d’une musulmane. Les faits se sont déroulés dans un supermarché. Une jeune soeur voilée portant un jilbeb et une jupe longue, s’y rend avec sa soeur. A son entrée, elles demandent renseignement sur la possibilité ou non d’entrer avec un caddie à roulette.
Interrogée par une employée, la responsable lui affirme qu’il n’y avait aucun souci pour cela, mais, elle l’interpelle sur la tenue de la soeur. « Ah non non déjà, elle, elle ne rentre pas habillée comme ça » s’exclame la responsable. Elle lui explique que sa tenue est trop large.  La soeur demande alors des explications.

 » On lui répond que l’interdiction sera bientôt stipulée sur une pancarte à l’entrée du supermarché, et qu’il existe un texte de loi qui le justifie. Devant la volonté de la victime et de sa sœur d’éclaircir la situation, la responsable leur indique qu’elles peuvent entrer, mais que si la sécurité arrive, elle les fera sortir » rapporte le CCIF.

Les deux soeurs décident de quitter le lieu et contactent aussitôt le CCIF.

Le CCIF se charge immédiatement du dossier et contacte le directeur du supermarché.   »Confus et de bonne foi, il a immédiatement transmis ses excuses à la victime via le CCIF.  Il est prêt à la recevoir avec l’employée incriminée. Il a également fait un rappel à la loi à toutes ses équipes«  rapporte le communiqué du Collectif.

Il est indispensable que les musulmans connaissent et fassent valoir leurs droits. Face aux discriminations, à l’ignorance, aux abus, s’informer sur ses droits est crucial.
Pour cela, le CCIF a mis à la disposition de tous des guides pratiques soigneusement rédigés par une équipe de juristes :
http://www.islamophobie.net/vos-droits-fiches-pratiques

N’hésitez pas à les consulter, et les partagez massivement. Enfin, le CCIF compte sur nous pour les soutenir. Faire un don au CCIF c’est contribuer à faire reculer l’islamophobie.
Pour soutenir le collectif : http://www.islamophobie.net/adherez

 

L’incendie de la mosquée d’Auch est « un acte volontaire réfléchi » selon le procureur

( 24 août 2015 )

 

Ce dernier week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, un incendie a ravagé la mosquée d’Auch dans le Gers. Le feu a débuté à trois heures et demi du matin, peu avant la prière du Sobh. Etant donné qu’aucune prière n’avait lieu à cet instant, personne ne se trouvait à l’intérieur du lieu de culte donc l’incendie n’a fait aucune victime.

Les pompiers sont ensuite intervenus pour éteindre les flammes qui avaient déjà ravagé la grande majorité de la mosquée. En effet, d’après le procureur Pierre Aurignac, la mosquée a été détruite à 70%.  Le lieu n’a désormais plus de toit et l’intérieur a été largement endommagé. La mosquée était depuis peu en plein chantier pour des travaux d’agrandissement.

Le procureur de la République a déclaré qu’une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes de l’incendie. C’est ainsi qu’il a confié : « Je voudrais tirer ça au clair étant donné le contexte des événements récents en matière de terrorisme islamiste », propos relevés par Le Monde. Pour l’instant, nous ignorons s’il s’agit d’un acte volontaire ou d’un accident. Le ministre de l’intérieur a néanmoins affirmé que « les premières constatations conduisent cependant à ne pas écarter d’emblée son origine malveillante ».

Suite à l’incendie, le ministre de l’intérieur a fait part de son soutien envers la communauté musulmane mais également de sa volonté de voir l’enquête se résoudre au plus vite. S’il s’agit d’un acte criminel, cet incendie de la mosquée d’Auch s’ajoutera à la longue liste d’actes islamophobes déjà commis par le passé.

Il ne fait aucun doute que l’incendie qui a détruit dimanche la mosquée d’Auch est un acte d’origine criminelle. C’est un « acte volontaire réfléchi » a annoncé ce lundi le procureur de la République Pierre Aurignac.

Selon Pierre Aurignac, « le ou les auteurs ont visiblement utilisé un accélérant de type hydrocarbure pour accélérer le départ de l’incendie par le toit de l’édifice. Ceci explique l’étendue des dégâts occasionnés ».

 

« Un travail considérable reste à réaliser avant de parvenir à identifier et traduire en justice le ou les auteurs », confie-t-il. Pour l’instant, les motivations des auteurs sont « totalement » inconnues, a ajouté le procureur de la République.

 

Plus tôt dans la journée, avant d’entendre les déclarations du procureur de la république, l’association cultuelle chargée de gérer la mosquée a déposé plainte contre X, jugeant qu’il s’agit  d’ « un acte d’origine criminelle ». Les membres de cette association ont estimé qu’ils avaient « suffisamment d’éléments » pour pencher vers un acte volontaire et malveillant.

Au pouvoir, le FN expulserait « 4 millions de Français musulmans », selon Jean-Christophe Cambadélis

( 24 août 2015 )

 

Une arrivée au pouvoir du Front national constituerait un risque de «guerre civile» car le parti de Marine Le Pen «raccompagnerait à la frontière quatre millions de Français musulmans», a estimé lundi le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis.

« La chasse à tout ce qui est maghrébin »

«Si le Front national arrivait au pouvoir, il appliquerait son programme, je suppose. C’est-à-dire qu’il raccompagnerait à la frontière 4 millions de Français musulmans. Cela provoquerait des tensions énormes. On ferait la chasse à tout ce qui est maghrébin, comme on le fait à Mantes-la-Jolie en ce moment. On s’attaquerait donc à une partie de notre population. Ceci créerait des tensions insupportables pour la société française», a déclaré Jean-François Cambadélis sur RTL.

 

Egypte : une adolescente musulmane invente un biocarburant aux millions de dollars

( 25 août 2015 )

 

En Egypte, une adolescente de confession musulmane et passionnée par la chimie, a fait une découverte surprenante et révolutionnaire. En effet, après de nombreuses recherches, Azza Faiad a trouvé un moyen peu coûteux de transformer les déchets plastiques en carburant.

Comme le souligne GoodNews Network, la découverte de cette adolescente a attiré l’attention de l’institut Petroleum Research. C’est ainsi que les responsables de l’institut ont proposé à Azza Faiad de mener ses recherches dans un laboratoire, entourée de chercheurs afin de leur faire partager son savoir. Le catalyseur découvert par l’adolescente et nommé aluminisilicate permet de diminuer considérablement le coût de la transformation du plastique en carburant.

Sachant que l’Egypte produit un million de tonnes de déchets plastiques par an, le processus découvert par l’adolescente permettrait de récupérer en carburant l’équivalent de 78 millions de dollars chaque année. Une somme non négligeable pour le pays due à un recyclage pour le moins avantageux. L’Egypte doit donc cette fabuleuse découverte à une adolescente musulmane. Azza Faiad a d’ailleurs été récompensée lors du Concours pour jeunes scientifiques organisé par l’Union Européenne.

Ce n’est pas la première fois que la jeunesse musulmane perce dans le domaine scientifique. Le secteur informatique est également un point fort de la communauté. En effet, l’an dernier, nous évoquions un petit musulman de 5 ans à peine qui devenait expert certifié Microsoft. MachaAllah, que dire de plus ?!

Gaza : 200 000 enfants privés de rentrée scolaire

( 26 août 2015 )

 

Alors que la rentrée scolaire française approche à grands pas, la rentrée des écoliers gazaouis devait avoir lieu lundi dernier. Cela dit, l’événement scolaire a été retardé, faute de moyens.

En effet, les enseignants exerçant à Gaza ont décidé de suivre un mouvement de grève laissant ainsi 200 000 enfants sans rentrée scolaire. La raison de cette grève : le manque de moyens. Le personnel d’éducation employé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) souhaite donc dénoncer le manque de moyens des structures scolaires. Le corps enseignant employé par l’UNRWA demande davantage de financements par les Nations Unies.

Dépendante des dons, cette organisation a avoué ne pas pouvoir gérer la demande du personnel d’éducation. Au delà de cela, l’UNRWA a même indiqué avoir trop peu de moyens pour payer l’ensemble des enseignants, proposant ainsi de mettre une partie d’entre eux en chômage technique durant un an, d’après l’Express. Cela étant inadmissible pour les enseignants, ils ont tenu à faire la grève, retardant ainsi la rentrée prévue en début de semaine.

Suite à cette annonce, les dons ont afflué à destination de l’UNRWA afin de rémunérer le personnel d’éducation. Cela dit, les moyens demeurent trop bas pour les écoles puisque 20 millions d’euros sont encore nécessaires. Ce manque important d’argent  a poussé les enseignants à manifester lundi dernier devant le siège de l’UNRWA, brandissant des affiches telles que « Ne touchez pas aux droits des réfugiés, qu’ils soient étudiants ou salariés ».

Ce n’est pas la première fois que la rentrée scolaire des gazaouis est repoussée. Rappelons nous qu’en août 2014, un demi million d’enfants étaient privés de rentrée scolaire à Gaza, cette fois-ci à cause des attaques perpétrées par Israël. Le peuple palestinien demeure éprouvé. Ne les oublions pas dans nos invocations quotidiennes inchaAllah.

Australie : un prêtre défend les droits des musulmans

( 26 août 2015 )

 

A Maroochydore, dans le Queensland en Australie, un prêtre s’est exprimé en faveur des musulmans. Ce prêtre catholique a fait part de son incompréhension face aux dernières restrictions appliquées dans la ville à l’égard des musulmans. En effet, les visites dans les mosquées sont restreintes aux heures de prière et le nombre de fidèles est également surveillé.

Une aberration que dénonce Joe Duffy, le prêtre australien. La communauté musulmane de la ville a d’ailleurs fait appel de cette décision. C’est en ce sens que le prêtre a confié : « Je soutiens les musulmans dans leur recours contre les heures de restriction de culte et les limites imposées sur le nombre de visiteurs accédant à la mosquée », propos relevés par Sunshine Coast Daily.

Joe Duffy considère que les musulmans ont autant le droit de culte que les catholiques. Pourquoi donc restreindre les visites dans leur mosquée alors que les catholiques se rendent à l’église autant qu’ils le souhaitent ? Une injustice que le prêtre catholique souhaite dénoncer. Il demande à ce que les musulmans puissent aller à la mosquée librement et sans aucune restriction car la liberté de culte fait partie de leurs droits.

Au delà de cette requête, Joe Duffy estime que la communauté musulmane de la ville devrait disposer d’un lieu de culte plus grand, de par l’agrandissement de la communauté, mais également d’une école musulmane. Il dénonce par la même occasion le sectarisme, le racisme et la haine dont sont victimes les musulmans. Alors que l’appel de la communauté musulmane doit passer en jugement, ce prêtre catholique n’a pas hésité à défendre les droits des musulmans et à critiquer l’injustice dont ils font l’objet. Ce genre de prise de position fait évidemment plaisir à voir. Bravo à ce prêtre qui dénonce l’injustice et réclame le droit des musulmans.

"Muhammad", la super-production visant à réhabiliter l’image de l’islam

( 27 août 2015 )

 

La plus belle réponse à la dénaturation de l’image de l’islam, savamment orchestrée et tout aussi sciemment propagée, de Majid Majidi, 56 ans, l’un des grands noms du cinéma iranien, ne pouvait être que filmique, sous la forme d’une trilogie ambitieuse, à l’aune d’un budget pharaonique (34 millions d’euros) qui est d’ores et déjà entré dans les annales du septième art persan.

C’est sous le titre tout trouvé de « Muhammad » que le réalisateur de renom a tourné un péplum d’un genre nouveau, plantant ses caméras dans le sud de Téhéran, au beau milieu d’un décor grandeur nature où La Mecque fait plus vrai que nature, afin de projeter sur grand écran le vrai visage de l’islam, mais sans jamais montrer celui de son illustre personnage.

"Ces dernières années, une mauvaise lecture de l’islam dans le monde occidental en a donné une image violente qui n’a strictement aucune relation avec sa vraie nature", a expliqué Majid Majidi à l’AFP, à la veille de la sortie de son film dans 143 salles en Iran et de sa projection en ouverture du festival de Montréal, heureux d’avoir usé de la meilleure des armes pour contrecarrer les effets pernicieux d’une diabolisation instrumentalisée à dessein : une super-production remontant aux sources de l’islam et s’attachant à dépeindre les premières années du Prophète (SAS), de sa naissance jusqu’à ses treize ans, ainsi que le monde tourmenté et tyrannique où il naquit.

"En tant qu’artiste musulman (…) mon objectif était de créer une vision (de l’islam) qui change de celle qu’a l’Occident et qui se résume souvent à un terrorisme islamique empreint de violence", se désole-t-il, tout en déniant aux « djihadistes de Daech » le droit de se réclamer de l’islam pour commettre leurs atrocités. "L’islam c’est la concertation, la bonté et la paix", clame un cinéaste qui se dit confiant dans les réactions que son œuvre ne manquera pas de susciter, notamment dans le royaume saoudien, s’en remettant au « jugement positif » des leaders religieux chiites et sunnites d’Iran et de Turquie qui ont eu la primeur d’être les premiers spectateurs très avertis.

"Dans ce film, nous avons rendu hommage à d’autres religions, y compris le christianisme et le judaïsme", souligne-t-il, en formulant le vœu que son hymne cinématographique au grand homme de l’islam favorise "l’union" des musulmans sunnites et chiites et non leur "désunion" qui, outre son funeste présage, serait entachée d’anachronisme car "Il n’y avait pas de querelle à cette période", comme il se plaît à le dire.

Premier volet d’un tryptique, « Muhammad » se veut être un long métrage au souffle épique, dont Majid Majidi passera volontiers le flambeau créatif à d’autres cinéastes musulmans de talent, afin de retracer l’intégralité de l’extraordinaire parcours d’un homme d’exception.

La France : Premier pays islamophobe d’Europe

( 27 août 2015 )

 

Statistiques – Le site « Insider Monkey » publie une liste des 10 pays européens concernés par le racisme à l’encontre des musulmans. Après une première liste reprenant les 11 pays les plus racistes d’Europe, il revient avec un recensement plus spécifique.

Depuis 2001, l’image teintée de négatif de la communauté musulmane a été virale. Amalgames, idées erronées, manipulations médiatiques occupent depuis le devant de la scène.

La façon dont le médias d’appréhendent la vie mais également la manière dont les musulmanes se vêtent posent question à toute personne n’étant pas de confession musulmane. Le mode de vie islamique est donc, de facto, une source d’interrogations autant pour le regard que pour l’esprit, et de réactions pas toujours tendres.

En Europe, l’islamophobie est particulièrement virulente. Les musulmans européens doivent faire face à des exigences étatiques strictes au cours de leurs études, leurs carrières ou de certaines activités sociales.

Ainsi, la liste des pays islamophobes et discriminatoires envers ses populations musulmanes présente la France en tête. Suivie de près par le Danemark, les Pays-Bas, l’Italie, la Russie et l’Allemagne. La Grande-Bretagne, malgré sa réputation de tolérance, occupe la sixième place. Le trio le moins hostile est formé par l’Espagne, la Belgique et enfin, l’Ukraine.

L’ensemble des pays a été jugé selon leur politique interne, l’histoire de chaque pays,, leur éventuelle reconnaissance de l’Islam, leur gestion des groupes migrants mais également le comportement des citoyens envers leurs concitoyens musulmans.

Le plus vieux Coran au monde se trouve dans la ville de Sanaa bombardée par l'armée saoudienne.

( 28 août 2015 )

 

Réagissant à des révélations faites par l’université de Birmingham, faisant état de la découverte, dans sa bibliothèque, de deux fragments d’un Coran rédigé quelques années après la mort du prophète Mohamed (QSSSL), Juan Cole, chercheur américain et professeur d’histoire à l’université du Michigan, affirme que le plus vieux Coran au monde datant des années 640 aurait été retrouvé par une équipe allemande à Sanaa, capitale du Yémen, il y a de cela deux décennies. «Le plus vieux Coran au monde est à Sanaa qui se fait bombarder quotidiennement par l’Arabie Saoudite et je suis pétrifié à l’idée que la bibliothèque où se trouve ce précieux manuscrit ait été bombardée aussi», s’inquiète l’historien. Juan Cole explique que la grande mosquée de Sanaa a été construite par un des compagnons du prophète Mohamed (QSSSL), dans laquelle une chambre, sans porte, a été découverte, détenant une grande quantité de vieux feuillets du Coran. «L’équipe allemande était sûre que certains exemplaires du Coran appartenaient à la fin des années 600, soit la première moitié de la période omeyyade (661-750)», a précisé l’historien. Ce que l’équipe allemande ne savait pas, a-t-il précisé, c’est que l’un des exemplaires retrouvés était un palimpseste, c'est-à-dire qu’il avait été écrit sur le même support qu’un texte plus ancien. Selon l’historien américain, ce manuscrit ne suit pas l’ordre des sourates comme prescrit par le calife Othmane qui régna de 644-656. Pour lui, ce manuscrit pourrait dater des années 640 et «est donc certainement le plus vieux Coran connu jusqu’à nos jours». Exprimant son étonnement quant à l’ignorance de cette découverte par les milieux intellectuels, Juan Cole espère néanmoins que la guerre menée contre le Yémen se terminera au plus vite et en appelle aux Saoudiens pour qu’ils cessent cette agression contre tout un peuple et toute une histoire. «Les gens ont besoin de leur histoire et de leur identité, et c’est un crime de les dépouiller de cela. Les Saoudiens sont fiers d'être les gardiens des deux Lieux saints, la Mecque et Médine. Ils devraient être les gardiens du Coran aussi et cesser de frapper Sanaa». D’aucuns se sont interrogés sur les vraies raisons qui ont poussé l’Arabie Saoudite à infliger un tel massacre au peuple yéménite qui l’endure depuis plusieurs mois. Les Saoudiens ont brandi le danger que représenteraient les Houthis pour les Lieux saints de l’islam, alors que, paradoxalement, c’est un des plus précieux trésors de l’islam qu’ils mettent eux-mêmes en danger.

Mohamed El-Ghazi - Algeriepatriotique

 

Le ministre de la Défense saoudien avec les membres de l'état-major de l'armée saoudienne. D. R.


Le ministre de la Défense saoudien avec les membres de l'état-major de l'armée saoudienne. D. R.

Inscription Cours Arabe 2015-2016

( 07 septembre 2015 )

 

Une permanence d'inscription aura lieu à la mosquée

le dimanche 13 septembre 2015 à 10h00;

Tous les nouveaux et anciens éléves enfants & adultes (hommes/femmes) seront concernés.

Allemagne : les musulmans ouvrent leurs portes aux réfugiés syriens

( 09 septembre 2015 )

 

Après avoir évoquer le projet d’un milliardaire égyptien d’acheter une île en Méditerranée pour les réfugiés, c’est au tour de l'Allemagne que la solidarité envers les réfugiés se manifeste. En effet, les musulmans d’une organisation ont proposé de leur venir en aide.

Ouvrir leurs portes aux réfugiés syriens. Voici la nouvelle initiative prise par l’organisation humanitaire turque située en Allemagne. L’extrême détresse dans laquelle se trouvent les réfugiés et notamment l’image choquante du petit Aylan, a poussé les membres de cette organisation musulmane à agir. « Malheureusement, pas un jour ne passe maintenant sans que nous recevions des nouvelles d’une autre histoire de réfugiés » a déclaré Kemal Ergun, le président de l’organisation en question nommée Milli Gorus.

Le président de l’organisation a fait part de sa volonté d’aider les réfugiés. Il a affirmé qu’« ils iront de l’avant pour aider les réfugiés de quelque manière que ce soit », propos relevés par World Bulletin. En effet, Kemal Ergun a expliqué qu’ils hébergeraient les réfugiés, les nourriraient et subviendraient à leurs besoins autant que possible. C’est ainsi qu’il s’est exprimé à leur sujet : « Ils sont les invités d’une part de nos cœurs et d’autre part de nos maisons et nous ferons tout notre possible pour les aider ».

Des propos très touchants, particulièrement en cette période éprouvante pour nos frères syriens. Bien plus qu’un devoir, Kemal Ergun et les membres de son organisation considèrent cette solidarité comme un honneur. « Nous voyons cela comme une bénédiction et un honneur et notre foi commande de prendre la responsabilité pour cela » a-t-il justement remarqué. Un tel soutien envers les réfugiés est admirable. Bravo aux musulmans de cette organisation qui ouvrent leurs portes aux plus éprouvés. Rappelons que les autrichiens ont également fait preuve de solidarité la semaine dernière en offrant repas et boissons chaudes aux réfugiés.

Hajj 2015 : un frère pakistanais portera son père lors des rituels

( 11 septembre 2015 )

 

Une histoire touchante d’un frère pakistanais qui a saisi toute l’importance de la bienfaisance envers les parents. Son objectif : permettre à son père âgé d’effectuer le Hajj et lui faciliter les rituels.

Pour ce faire, ce frère portera son père durant le pèlerinage. L’homme a été vu sur les caméras vendredi dernier, en train de porter son père pour se rendre à la salat joumou’a. Expliquant que son père était porteur de handicap, il a promis à ce dernier de le porter afin de l’assister dans ce voyage spirituel. Le quotidien saoudien Al Jazira a évoqué les propos de ce frère : « Il a dit que son père est paralysé et ne peut pas marcher et qu’il allait le porter sur son dos tout au long de la saison du hajj ».

C’est la première fois que ce pakistanais se rend dans les villes saintes. Se faire accompagner par son fils était préférable car qui mieux que son propre enfant pourrait ainsi veiller sur lui. Malgré la difficulté de ce voyage, le frère affirme qu’il assistera son père jusqu’au bout inchaAllah. En effet, « il a dit qu’il avait promis de prendre son père pour le Hajj et qu’il est prêt à tolérer toutes les difficultés et le porter tout le temps jusqu’à honorer sa promesse ». Ce frère redoublera donc d’effort pour se montrer bienveillant envers celui qui l’a éduqué.

Cette bonté envers un père âgé, éprouvé et malade, est extrêmement touchante. Chaque année, des enfants dévoués vont jusqu’à porter leurs parents pour leur signifier leur amour et leur bonté. Il y a deux ans de cela, nous vous parlions d’un frère de 65 ans qui portait sa mère durant le Hajj, machaAllah. La bienfaisance envers les parents est un devoir pour tout musulman. Gardons à l’esprit que quoi que nous fassions, nous ne pourrons jamais nous acquitter de notre dette envers eux.

Qu’Allah préserve nos pères et mères comme ils nous ont élevés petits. Qu’Il les expie leurs péchés et orne leur tête d’une couronne au Paradis.

Découverte fascinante : les plus vieux manuscrits du Coran retrouvés à Birmingham

( Retro 23 juillet 2015 )

 

C'est Alba Fedeli, une chercheuse italienne, qui a suscité ce regain d'intérêt. Dans le cadre de son doctorat, elle s'est penchée sur les textes d'une collection de plus de 3000 livres et documents du Moyen-Orient datant de 1920 provenant de la région de Mossoul, en Irak. La chercheuse a fait une fascinante découverte : à l'intérieur d'un des ouvrages se trouvaient deux pages de parchemin manuscrites jusqu'ici restées non identifiées.

L'Université a donc décidé de procéder à une datation par carbone 14. L'analyse s'est révélée fascinante d'un point de vue scientifique et théologique. Selon la BBC, les conclusions ont prouvé à 95,4 % que ces deux fragments de parchemin seraient vieux d'au moins 1370 ans. Le manuscrit écrit sur de la peau de mouton ou de chèvre aurait été écrit entre 568 et 645 de notre ère ce qui en fait le texte le plus vieux jamais retrouvé de l'Histoire de l'Islam.

Or, d'après notre tradition musulmane, notre prophète Mahomed (SAS) a reçu les révélations du Coran entre les années 610 et 632, l'année de sa mort. Ce qui veut dire que les deux pages manuscrites auraient été écrites du vivant du prophète ou peu de temps après sa mort.

Ce manuscrit contient des versets des sourates (ou chapitres) 18 à 20, écrits en rouge et vert, à l'encre en hijazi, dans un style calligraphique arabe ancien qui proviendrait du même codex que des feuillets conservés à la Bibliothèque Nationale de France à Paris. Il a été relié par erreur, il y a de nombreuses années, avec un autre manuscrit du Coran similaire, conservé à la Bibliothèque de recherche de Cadbury. Le scripte a-t-il entendu les paroles retranscrites de la bouche du prophète (SAS) ? Le connaissait-il personnellement ? Autant de questions auxquelles les chercheurs vont tenter de répondre.

 

D'ici là, le manuscrit sera exposé au Barber Institute of Fine Arts, à l'Université de Birmingham du 2 au 25 octobre.

Marie Sviergula, conservatrice de l’université de Birmingham, présente le manuscrit du Coran qui pourrait être l’un des plus vieux du monde

Mérites des dix premiers jours du mois de dhul-hijja

( 14 Septembre 2015 )

 

Nous louons Dieu qui a créé le temps et qui a donné un mérite particulier à certaines périodes de l’année, afin que les adorateurs se saisissent de ces occasions pour augmenter leurs bonnes actions, et se rapprocher de leur Créateur. Afin également de compenser leurs manquements dans le passé, et de s’exposer au souffle de la miséricorde qui se répand pendant ces heures et ces jours privilégiés.

Le musulman doit prendre conscience de la valeur de sa vie et du temps qu’il lui est donné de vivre : ce qui le conduit naturellement à augmenter ses actions cultuelles, et à accomplir des œuvres de bien jusqu’à sa mort. Dieu le Très-Haut a dit : « Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la certitude. » (Coran, 15, 99). Al-yaqîn, la certitude, qui désigne ici, comme l’ont expliqué les commentateurs, la mort.

Une période que l’Islam a privilégiée en particulier, ce sont les dix premières journées du 12e mois du calendrier musulman, le mois de dhu -l-hijja, pendant lequel s’effectue le pèlerinage à La Mecque. Dix jours auxquels Dieu a conféré une supériorité et un mérite particulier sur le restant des jours de l’année. « D’après Ibn ‘Abbâs, le Messager de Dieu (Allah lui accorde bénédiction et paix) a dit : « Il n’est pas de jours où les actions de bien soient plus aimées de Dieu qu’en ces jours-là. » Il voulait dire les dix premiers jours de dhu -l-hijja. Quelqu’un demanda : « Pas même le combat dans la voie de Dieu ? » Le Prophète répondit : « Pas même le combat dans la voie de Dieu, à moins qu’un homme y consacre sa personne et ses biens et qu’il n’en revienne pas. » (Al-Bukhârî)

Ce hadith, ainsi que d’autres sources, montrent que ces dix journées sont les meilleures de l’année, à l’exception de la nuit de la détermination, ou de la valeur, ou de la destinée – laylatu -l-qadr – qui est l’une des nuits de la dernière décade du mois de ramadan, et qui est meilleure que mille mois.

Plusieurs points démontrent l’excellence de ces journées :  

1)         Le fait que Dieu ait prêté serment en évoquant ces dix nuits, ce qui constitue l’indice de leur importance. Dieu dit en effet dans le Coran : « Par l’aube ! Et par dix nuits ! » (Coran, 89, 1-2) Ibn ‘Abbâs, Ibn Az-Zubayr, Mujâhid, ainsi que d’autres savants des premières générations et des suivantes ont affirmé : « Ce sont les dix journées de dhul -l-hijja. » Ibn Kathîr a déclaré : « C’est cette opinion qui est la vraie. »

2)         Le Prophète (Allah lui accorde bénédiction et paix) nous a fait savoir que ces jours étaient les meilleurs de l’année pour celui qui veut bien agir, comme nous venons de le voir dans le hadith authentique.

3)         Le Prophète (Allah lui accorde bénédiction et paix) nous a encouragés à accomplir de bonnes actions pendant ces jours, du fait de la valeur inestimable de ce temps précieux, en ce qui concerne les hommes où qu’ils se trouvent ; et du fait de la valeur inestimable du lieu, en ce qui concerne ceux qui effectuent le pèlerinage à La Mecque.

4)         Le Prophète (Allah lui accorde bénédiction et paix) nous a ordonné de glorifier, louer et proclamer la grandeur de Dieu pendant ces journées, en disant subhân Allâh (gloire à Dieu), al-hamdu li l-Lâh (louange à Dieu), Allâhu Akbar (Dieu est plus Grand). ‘Abd-Allah Ibn ‘Umar rapporte que le Prophète (000) a dit : « Il n’est de jours qui aient plus d’importance auprès de Dieu et pendant lesquels les actions soient plus aimées de Lui que ces dix jours. Dites abondamment pendant ces jours lâ ilâh illa -Llâh (il n’y a de dieu que Dieu), Allâhu Akbar (Dieu est plus Grand), al-hamdu li l-Lâh (louange à Dieu).

5)         Fait partie de ces dix jours le jour de ‘Arafat. Jeûner ce jour permet, selon le hadith authentique, l’expiation des péchés de deux années : l’année qui s’est écoulée et celle qui vient. On questionna ainsi le Prophète (Allah lui accorde bénédiction et paix) à propos du jeûne de ‘Arafat. Il répondit : « C’est un jeûne qui permet d’expier les péchés de l’année écoulée et de l’année à venir. » (Muslim)

6)         C’est pendant ces jours que sont accomplis les sacrifices et le Grand pèlerinage.

Le musulman et la musulmane doivent donc prendre conscience du bienfait que représentent ces dix jours, et ils doivent en saisir l’occasion. Les actions qui sont particulièrement recommandées pendant ces jours sont les suivantes :

•          Le jeûne. Il est conseillé au musulman de jeûner les 9 premiers jours de ce mois. Le Prophète (Allah lui accorde bénédiction et paix) nous a recommandé en effet d’accomplir de bonnes actions pendant cette période, or le jeûne est l’une des meilleures actions, que Dieu a choisi pour Lui-même, comme cela est rapporté dans le hadith qudsî : « Tout action de l’enfant d’Adam lui appartient, sauf le jeûne. Il M’appartient en vérité, et c’est Moi qui en donne la récompense. » (Al-Bukhârî) Le Messager de Dieu (Allah lui accorde bénédiction et paix) jeûnait lui-même les 9 premiers jours du mois de dhu -l-hijja. L’une des épouses du Prophète a dit : « Le Prophète (Allah lui accorde bénédiction et paix) jeûnait 9 jours du mois de dhu -l-hijja et le jour de ‘âshûrâ’ (le 10 du mois d’al-muharram), et trois jours chaque mois, ainsi que le premier lundi du mois et deux jeudis. » Ce hadith est rapporté par An-Nasâ’î et Abû Dâwûd. Et il a été authentifié par Al-Albânî.

•          Autre action : le fait de glorifier Dieu. En disant subhân Allâh (gloire à Dieu), al-hamdu li-Llâh (louange à Dieu), lâ ilâh illa -Llâh (il n’y a de dieu que Dieu), et Allâhu Akbar (Dieu est plus Grand). Il a été rapporté que ‘Abd-Allah Ibn ‘Umar et Abû Hurayra – que Dieu soit Satisfait d’eux – se rendaient au marché pendant ces dix jours et disaient à haute voix : Allâhu Akbar (Dieu est plus Grand), et qu’alors les gens répétaient avec eux : Allâhu Akbar. Cette pratique relève d’une tradition malheureusement oubliée, qu’il convient de rappeler et de remettre à l’ordre du jour.

•          Accomplir le grand et le petit pèlerinage. C’est l’une des meilleures actions que l’on puisse entreprendre pendant cette période. Le Messager de Dieu (Allah lui accorde bénédiction et paix)  a dit : « Le grand pèlerinage pieusement accompli n’a pas d’autre récompense que le Paradis. »

•          Le fait d’augmenter les actions de bien en général. Car ces actions sont aimées de Dieu en ces jours, ce qui signifie qu’elles sont grandement récompensées. Celui donc qui ne peut se rendre au pèlerinage, qu’il remplisse son temps par la prière, la lecture du Coran, le dhikr (le rappel et l’évocation de Dieu), l’invocation, les aumônes, la bienfaisance envers les père et mère, le respect des liens de parenté, le fait d’ordonner le bien et d’interdire le mal, ainsi que toute  bonne œuvre.

•          Le fait de présenter un sacrifice.

•          Le fait de se repentir sincèrement, particulièrement pendant ces jours, en s’écartant des péchés et en rejetant toutes les fautes que Dieu n’aime pas, apparentes ou cachées. En regrettant les erreurs passées, en s’en détachant immédiatement et sans attendre, avec la ferme résolution de ne plus y revenir. Il incombe au musulman qui commet un acte de désobéissance de se repentir immédiatement et sans délai, d’abord parce qu’il ne sait pas quand il va mourir, et ensuite parce que le mal appelle le mal, et qu’une erreur persistante nous entraîne vers une autre erreur.

Donc, mes frères et sœurs en Islam, nous devons nous réveiller et saisir l’occasion qui se présente à nous pendant ces jours, qui passent et qui ne reviendront plus.

Nous demandons à Dieu d’augmenter notre foi et nos actions de bien. Allâhumma âmîn !

 

Hani Ramadan

Extrait du livre Sermons du vendredi, éditions Tawhid

Russie: présentation vidéo de la plus grande mosquée d'Europe inaugurée aujourd'hui par le président Poutine

( 23 Septembre 2015 )

 

La Grande Mosquée de Moscou a  ouvert  ses portes aujourd'hui à la veille de l’Aïd Al-Adha pour le plus grand bonheur des 10 000 fidèles moscovites qui pourront s’y recueillir. Le  président russe Vladimir Poutine est présent à cette inauguration, ainsi  que  son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, kazakh Noursoultan Nazarbaïev, du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et du grand mufti de Russie.
 
Embelli et agrandi notablement (vingt fois plus grand qu’avant), l’édifice cultuel majestueux s’élance sur cinq étages sur le lieu même de son édification en 1904, acquis en 1902 par des commerçants tatars, flanqué de minarets de 72 mètres de haut et surplombé d’un dôme imposant qui culmine à 46 mètres.
 
Dotée de sept ascenseurs, d’un système d’air conditionné dernier cri, et accessible aux personnes handicapées, la Grande Mosquée de Moscou a fait peau neuve sous sa coupole dorée, finement ornée de versets du Coran, sa superbe réalisation, financée exclusivement par les fidèles et notamment par son plus généreux donateur, Souleyman Kerimov, le représentant de la République du Daguestan qui a débloqué la coquette somme de 100 millions de dollars, faisant taire la polémique bruyante née, en 2011, de la démolition du vieil édifice historique.

Le mérite de jeûner le jour d’Arafat

( 23 Septembre 2015 )

 

Le pèlerinage (Hajj) à la ville sainte de la Mecque est un événement majeur pour le croyant. Cinquième pilier de l’Islam, le pèlerinage demeure le plus grand rassemblement au monde, le plus grand point de concentration d’énergie cosmique et terrestre.  Du point de vue religieux, cet impressionnant rassemblement de millions de fidèles venus des différentes régions du monde, dans un endroit précis et à une époque précise, revêtus tous d’un même habillement, rappelle le jour du jugement dernier que chacun est appelé à méditer.

Le pèlerinage a été institué comme prescription divine durant la sixième année de l’Hégire. Son accomplissement est une obligation à réaliser pour tout musulman qui en a les moyens, au moins une fois dans sa vie. Le Coran nous décrit merveilleusement bien ce 5ème pilier de l’Islam dans la sourate 3,verset 196 : "Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s’est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c’est un devoir envers Dieu pour les gens qui ont les moyens d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Dieu se passe largement des mondes". Et de préciser dans la sourate 2, verset 196 : Et accomplissez, pour l’amour de Dieu, le grand et le petit pèlerinage. Ce voyage spirituel exceptionnel permet de fortifier la foi du croyant et de développer de nombreuses qualités. C’est aussi une étape de la vie qui mène le croyant vers un avenir de pureté.

Les spécialistes s’accordent à dire que nous sommes dans les dix meilleurs jours de l’année musulmane. Pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens de faire le pèlerinage ou qui ne sont pas physiquement présents dans les lieux du pèlerinage, il est fortement recommandé d’accomplir le jeûne d’Arafat. Selon Abû Qatâda (que Dieu l’agrée), le Prophète (Sallâlahou Alayhi Wasallâm) fut interrogé au sujet du jeûne d’Arafat. Il répondit : " Jeûner ce jour, expie les péchés commis entre l’année écoulée et ceux de l’année à venir." (rapporté par Muslim). Alors, si vous n’êtes pas au pèlerinage et êtes dans des bonnes  prédispositions physiques, n’oubliez pas d’exécuter cette forte recommandation du prophète Muhammad (Sallâlahou Alayhi Wasallâm) en accomplissant le jeûne d’Arafat ce  mercredi 23 septembre 2015.Vous serez ainsi pleinement en communion avec les hôtes de Dieu  qui effectuent le pèlerinage et qui se trouvent justement ce jour à Arafat.

La fête d’El-Adha aura lieu au lendemain de ce rassemblement au Mont Arafat, c’est-à-dire le jeudi 24   septembre 2015. Cette fête nous rappelle l’acte de sacrifice du prophète Ibrahim, un modèle de piété et par-dessus tout le père de l’appel à l’Unicité d’Allah avant d’en être un ardent défenseur, celui de l’unicité divine. En même temps, elle nous rappelle la miséricorde divine. Ayant pour bouclier la foi et l’intelligence, soyons fidèles à nos engagements par la méditation et des actions conformes à la volonté de Dieu. Avec endurance et persévérance, cheminons patiemment vers la source : Dieu. Nous sommes à Dieu et c’est à Lui que nous retournons.

On peut retarder un voyage, on peut annuler un rendez-vous, mais on ne peut ni annuler ni reporter la mort. Mettons à profit notre vie, dans tous ses aspects, pour rester fidèles à la voie prescrite par Dieu. Il n’est jamais tard pour bien faire. Qu’Allah agrée le pèlerinage de tous les musulmans et toutes les musulmanes et nous pardonne nos péchés. A celles et ceux qui n’ont pas encore accompli ce devoir, que Dieu leur donne tout ce qui est nécessaire pour s’en acquitter. Bonne fête à la Oumma islamique ! Fi Amanillah.

par Talha Mahamat Allim

Londres : Départ de feu dans la grande mosquée

( 28 Septembre 2015 )

La grande mosquée de Londres est considérée comme la plus grande mosquée d’Europe de l’ouest et ce week-end un départ de feu a ravagé les bureaux de l’édifice. Une enquête est en cours et des suspects ont déjà été interpellés, les raisons de l’incendie devraient prochainement être connues.

A Londres la mosquée peut accueillir près de 10.000 fidèles et est bâtie sur plusieurs étages. Terminée en 2003, elle dispose également de 2,1 hectares de surface qui servent à la communauté musulmane de la ville. L’incendie qui a eu lieu ce week-end a nécessité l’intervention d’une dizaine de camions de pompiers qui ont oeuvré pendant plusieurs heures avant de réussir à l’éteindre. Suite à ce drame, les forces de police anglaises ont arrêté deux suspects, âgés de 14 et 16 ans et qui sont mis en cause pour incendie volontaire. Les investigations continuent afin de déterminer les véritables causes et les coupables de cet acte criminel. Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer puisque ce sont majoritairement les bureaux qui ont été touchés et que la mosquée était pratiquement déserte au moment des faits.

Ce qui est à retenir de ce dramatique incendie est que personne n’a été touché mais il faut encore attendre les résultats de l’enquête afin de comprendre comment cela a pu arriver et de s’assurer que cela ne se reproduise pas.

Jérusalem fermée durant deux jours aux Palestiniens

( 05 Octobre 2015 )

Qods – L’armée israélienne, engagée dans un cercle d’affronts qui ne semble pas avoir de fin, a ajouté un fait aux autres, s’étant déroulés ces dernières semaines.

Après les altercations musclées entre forces israéliennes et civils palestiniens, après les blessés, les chassés, les morts, Israël a pris une mesure hors-du-commun. À la source de celle-ci, deux attaques orchestrées par des hommes Palestiniens.

Le premier a poignardé à mort un soldat en civil, accompagné de son épouse et de leurs enfants. La famille se promenait dans la vieille ville de Jérusalem. L’assaillant a été tué par les forces de l’ordre. L’identité de cet assaillant a été révélée. Il s’agit de Samir Mustapha, dix neuf ans. Son cousin a également été arrêté.

C’est, quelques heures plus tard, qu’un autre homme Palestinien, Chafik Halbi, également âgé de dix neuf ans, a poignardé et blessé un adolescent israélien de quinze ans, juste avant d’être également abattu par les forces de police.

C’est donc, suite à ces attaques, que la ville de Jérusalem a vu son accès fermé aux Palestiniens. Des affrontements ont éclaté en protestation face au siège de la ville de Jérusalem.

Les habitants palestiniens d’al-Qods Est ont été privés d’accès celui-ci n’étant autorisé qu’aux habitants de la vieille ville qui comprend en son sein les Lieux Saints, les écoles et les commerces de la localité.

Hier, les responsables des services de sécurité ont été réunis par le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et, aujourd’hui, son cabinet de sécurité.

Le gouvernement palestinien a, quant à lui, mis en lumière les tensions à l’envergure exponentielle qui règnent depuis plusieurs semaines ainsi que l’escalade d’Israël face à cette situation.

Un élève invité à dessiner le Prophète Muhammad en classe. Comment va-t-il réagir? une vidéo inspirée d'un fait réel

( 09 Octobre 2015 )

Inspiré d’un fait réel survenu après la manifestation du 11 janvier 2015. Une professeure  demande à ses élèves de dessiner le Prophète Muhammad (SAS).  Comment va réagir un enfant de confession musulmane qui sait que dans la tradition musulmane il est impossible de représenter le Prophète. Une vidéo émouvante.

Drame de Mina : le bilan total s’élèverait à 1448 morts

( 12 Octobre 2015 )

La bousculade de Mina est la catastrophe la plus meurtrière du Hajj. Plus de deux semaines après ce drame, le nombre des victimes a explosé. Selon des chiffres donnés par de nombreux pays, il s’élève aujourd’hui à au moins 1 448 morts. L’Iran serait la nation la plus touchée avec 464 morts, suivie par l’Egypte (165 morts) et par l’Indonésie (120 morts).

Des centaines de pèlerins toujours portés disparus

Depuis un bilan officiel de 769 morts fourni le 26 septembre, deux jours après le drame, les autorités saoudiennes n’ont plus donné de nouveaux chiffres, alors que le nombre des morts de différentes nationalités a quasiment doublé, selon des gouvernements ou des commissions nationales du pèlerinage. De plus, des centaines de pèlerins sont toujours portés disparus depuis la bousculade du 24 septembre lors du rituel de la lapidation symbolique de Satan à Mina.

La précédente catastrophe gravissime lors du pèlerinage remonte au 2 juillet 1990, quand une bousculade dans un tunnel de Mina avait fait 1 426 morts parmi des pèlerins, asiatiques pour la plupart. Ryad n’a toujours pas fourni de décompte par nationalité des victimes.

Nouvelle Année Musulmane : Le mercredi 14 octobre 2015 correspond au 1er Moharem 1437 de l’année hégirienne

( 12 Octobre 2015 )

A l’occasion de cette nouvelle année musulmane du 1er Moharem de l’année hégirienne 1437, qui correspond au mercredi 14 octobre 2015, la Grande Mosquée de Cluses présente à toute la communauté musulmane du bassin Clusien tous ses meilleurs vœux de santé, de bonheur, de prospérité et de paix.

Nous prions Dieu Tout Puissant qu’Il comble les espérances de tous les musulmans par leurs efforts et leurs actes méritoires et les assiste dans l’accomplissement de leurs devoirs.

 Halte à la répression du peuple palestinien

( 16 Octobre 2015 )

MANIFESTATION

Samedi 17 octobre de 15H. à 17H.
à la Place des Nations à Genève

 

Une spirale d’agression israélienne menée par l’Etat d’Israël touche Jérusalem et la Cisjordanie ces dernières semaines et tend à se propager à la bande de Gaza. Les causes profondes de ces violences sont les incessantes violations des droits de l’homme contre le peuple palestinien par l’Etat d’Israël et par les colons israéliens protégés par l’armée d’occupation israélienne. Israël a notamment provoqué la colère populaire palestinienne en intensifiant ses attaques contre l’enceinte de la Mosquée Al Aqsa, au coeur de la vieille ville de Jérusalem occupée par Israël. Des groupes de colons juifs fondamentalistes, fanatiques et soutenus par le gouvernement, n’ont cessé de profaner l’enceinte, lançant régulièrement aux fidèles des insultes raciales ignobles et réclamant ouvertement la destruction de la Mosquée. Cela a déclenché une colère et un soulèvement non seulement à Jérusalem, dans les Territoires occupés et dans la Bande de Gaza, mais aussi dans toute la Palestine historique.

 

Nous appelons toutes les personnes solidaires du peuple palestinien à se mobiliser pour dénoncer la répression criminelle contre le peuple palestinien dans les territoires occupés palestiniens et contre les citoyens palestiniens de l’Etat d’Israël

 

Appel soutenu par : ADERTA - Association de défenses des travailleuses et travailleurs / Alliance Européenne des Droits de l'Homme - AED / BDS Suisse / Centre International pour la justice et les droits de l'homme / COMTEC / Droit pour Tous / COJEP international / Collectif Amérique Latine Résistances / Collectif Urgence Palestine Genève / Comité Révolution Citoyenne Suisse-Equateur / Fondation pour l'Entre-connaissance / Jeunes Verts / Ligue des Musulmans de Suisse / Mouvement pour la Révolution Citoyenne / Parti Communiste Genevois / SolidaritéS / Swiss Palestine / Union des Organisations Musulmanes de Genève - UOMG / Voix Libre

Le jour de Achoura 2015 sera

Vendredi 23 Octobre 2015 Incha’Allah qui correspond au dixième du mois de Mouharram.

Le jeûne de ce jour n’est certes pas obligatoire mais il reste très recommandé puisque le Prophète-bénédiction et salut soient sur lui- dit :

« Aujourd’hui est le jour de ‘Achoura, Allah n’a pas fait un devoir pour vous de le jeûner ; que celui qui le veut jeûne, et que celui qui ne le veut pas ne jeûne pas. »   Boukhari et Mouslim

Réctification : Achoura sera Samedi 24 Octobre 2015

 

Selon le tribunal saoudien et le mufti d'Arabie saoudite, la date de Achoura a été fixée pour

Samedi 24 Octobre 2015.

 

3 sortes pour jeûner 'Achoura:

 

1/ Jeûner avec Achoura 1 jour avant et 1 après

 

2/ Jeûner Achoura avec le 9e jour

 

3/ Jeûner Achoura seul

 

Ibn Abbas (qu'Allah les agrée) jeûnait le jour de 'Achoura et faisait suivre deux jours de peur de le rater [Ibn Abi Chayba,Mousannaf n°9480]

 

«Celui qui jeûne le jour de 'Achoura alors qu'il lui reste des jours de ramadan à rattraper,son jeûne est valable» [Al Uthaymin F.Siyam p796]

 

Le Prophète ﷺ a dit :« ...Celui qui jeûne 'Achoura, il lui est pardonné une année »

[Tabarani- Al Albani dans Sahih Targhib n°1013]

Le nouveau 1er Ministre du Canada en Qamis pour honorer son électorat musulman !

( 24 Octobre 2015 )

Canada – Le tout juste élu premier ministre canadien n’en finit pas de conquérir des audiences riches de diversités.

Considéré pour son humanité très largement mise en lumière autant que pour son charisme apprécié, Justin Trudeau vient de gagner sa place de premier ministre. Sur le volet du site alloué pour sa présentation, il se définit comme « enseignant, père, militant, chef ».

Durant les récupérations politiques douteuses autour de la question des femmes voilées intégralement, il s’est très vite démarqué en se posant comme « homme féministe » par sa position dans le débat. « Les politiques ne devraient pas avoir à décider ce qu’une femme doit et peut faire de son corps. C’est un droit fondamental. », dit-il lors d’une émission radio.

Il ratisse large et veut toucher des audiences très diverses en abordant autant les droits des femmes que la légalisation du cannabis. Mais son principal atout est son constant intérêt et curiosité face aux différentes communautés qui composent le Canada. Ce qui a pour résultat de faire sentir à chaque canadien leur appartenance citoyenne au pays où leur vie prend place.

Son investissement dans plusieurs œuvres caritatives a également été mis en lumière dans les portraits consacrés à sa personne.

La communauté musulmane du Canada semble avoir voté en masse pour Justin Trudeau. Ce qui lui vaut des titres tels que « The leader of the hearts » ou encore « our Canadian Imran Khan ». D’autres électeurs font état d’une joie de « s’être débarrassés de cet homme malade de racisme, Harper ». Et d’autres encore, accordent cette victoire à « sa chevelure qui se mout librement à contrario de la coupe lego d’Harper ».

Mais le fait qui nous intéresse n’est autre que sa dernière initiative. Justin Trudeau, afin de remercier ses électeurs de confession musulmane, s’est intégré vestimentairement et culturellement en se parant d’un qamis afin de prendre part à un repas traditionnel à même le sol.

Cette démarche qui ne manquera pas de séduire de reconnaissance les canadiens musulmans qui lui ont donné leur voix.

Un rabbin attaqué au couteau par un colon sioniste parce qu’il aide les Palestiniens (Vidéo)

( 27 Octobre 2015 )

Le rabbin Arik Ascherman, est connu depuis longtemps pour sa lutte contre l’occupation israélienne et n’hésite pas à se rendre en Cisjordanie pour participer à la reconstruction de maisons démolies par l’armée israélienne, ou à aider les Palestiniens à récolter leurs olives malgré les agressions constantes des colons, ce qui était le cas lors de cette attaque.

Regardez cette vidéo d’une attaque dans le village d’Awarta près de Naplouse, par un colon nettement plus jeune et cagoulé. Le  rabbin courageux tient tête à son agresseur qui finit par s’enfuir parce qu’il est filmé.

Ile de France : une école musulmane ouvre ses portes

(30 Octobre 2015)

Bonne nouvelle pour les musulmans d’île de France ! Le projet d’école musulmane lancée par une association a enfin reçu l’agrément de l’Etat.

La route fut longue avant de parvenir à cet accord de l’Etat. En effet, depuis avril dernier, l’association est dans l’attente d’un numéro d’agrément puisque la déclaration d’ouverture de l’établissement avait déjà été reçue. Seulement voilà, les responsables de l’association ont dû patienter et batailler pour obtenir ce fameux numéro, qui comme le souligne le CCIF, n’est obtenu que par « simple inscription de l’établissement dans les registres académiques ».

A la rentrée 2015, l’association toujours en attente de ce numéro a décidé de faire appel au CCIF. Les mails et courriers envoyés par l’association en quête de réponse demeuraient alors sans retour. Lorsque le CCIF contacte le rectorat, l’instance rétorque que l’absence de réponse de sa part était due à « un manque d’effectif qui les aurait empêché de suivre le dossier ».

Un mois après l’intervention du CCIF, soit le 9 octobre dernier, l’association musulmane informe de l’ouverture de l’école puisque le rectorat a enfin daigné répondre à leur demande. Al hamdouliLlah, l’établissement privé musulman va pouvoir ouvrir ses portes après une longue attente. Bravo aux responsables de l’association pour leur engagement sans faille ainsi qu’à l’équipe du CCIF pour son soutien à la communauté.

Jacques Attali : « Beaucoup plus difficile d’être un jeune musulman qu’un jeune juif »

(11 Novembre 2015)

L’écrivain, économiste et ex conseiller d’Etat Jacques Attali s’est exprimé samedi sur la chaîne LCP. Invité à l’émission Bondy Blog, l’ancien conseiller spécial de François Mitterrand, a affirmé qu’il était « beaucoup plus difficile aujourd’hui d’être un jeune musulman que d’être un jeune juif ».

Jacques Attali soutient donc que le quotidien des musulmans est moins aisé que celui des juifs, bien que les médias et l’ère contemporaine poussent tout un chacun à penser le contraire. L’écrivain a d’ailleurs déclaré : « Je passe mon temps à dire ça », preuve que la situation des musulmans le marque.

Afin d’expliquer la difficulté de ce quotidien pour les musulmans en France, l’économiste pointe du doigt la société. C’est en ce sens qu’il a ajouté : « Je crois qu’il y a une difficulté qui est vraiment terrible dans cette société et c’est ça qu’il faut changer ».

L’ancien conseiller d’Etat se rend à l’évidence, comme il l’explique, « l’histoire de France est ainsi faite. Il a été très difficile d’être un jeune Italien au début du XXème siècle, puis un jeune Polonais, puis un jeune juif. Aujourd’hui, c’est au tour des jeunes musulmans d’être dans une situation difficile ». Finalement, il n’est pas compliqué d’ouvrir les yeux sur la réalité du quotidien des musulmans comme l’a si bien fait Jacques Attali.

L’Europe décide l’étiquetage des produits fabriqués dans les territoires occupés de Palestine

(13 Novembre 2015)

La Commission Européenne a approuvé l’étiquetage des produits en provenance des colonies israéliennes dans les Territoires occupés palestiniens. Et s’il y’en a bien un que cela dérange, c’est bien le Premier ministre israélien Benyamin Netayanhu, qui n’hésite pas à secouer le spectre de l’antisémitisme et que l’Europe « devrait avoir honte » de prendre des « mesures discriminatoires » envers Israel. Le cynisme lui fait, décidément, arguer n’importe quoi, en vérité, ce qu’il redoute c’est la naissance d’un mouvement international civil de boycott.

Une mesure technique pour l’UE qui rend furieux les dirigeants israéliens

Benyamin Netanyahu « Nous avons la mémoire de l’histoire et nous nous souvenons de ce qu’il s’est passé quand, en Europe, on a étiqueté les produits des juifs ».
La ministre de la justice israélienne ne compte pas en rester là et annonce qu’elle va d’ors-et-déjà « examiner les mesures légales qu’Israël pourrait prendre. » « La décision de marquer les produits des implantations est une décision anti-israélienne et anti-juive. » No comment.

La mesure prise par la Commission Européenne se veut « avant tout technique, pas une prise de position politique », selon le vice-président de l’exécutif européen Valdis Dombrovskis, comme pour rassurer Israël que l’Union Européenne ne soutenait « aucune forme de boycott ou de sanctions contre Israël. ».
Il est consternant que des institutions européennes doivent se justifier de ses décisions alors que les crimes perpétrés par cet Etat durent depuis 60 ans.

Concrètement, mercredi 11 novembre la Commission Européenne a voté en faveur d’une « notice interprétative sur l’indication d’origine des marchandises en provenance des Territoires occupés par Israël depuis 1967 » qui vise à informer exactement le consommateur sur l’origine du produit. Au regard du droit international, un produit provenant des colonies- illégales même pour au regard de l’Union Européenne- ne peut porter la mention « fabriqué en Israël. »
Les citoyens européens pourront ainsi acter pacifiquement leur soutien à la cause palestinienne.
Selon Bruxelles, seulement 1 % des échanges total entre l’UE et Israël serait concerné par cette mesure, donc n’aura que très peu d’incidences sur la balance commerciale, argument incessamment répété aux politiques israéliens devant la fureur que cla a suscité chez eux.
Une réglementation mûrement réfléchi et maintes fois repoussée. Depuis 2012 en effet, plusieurs Etats membres pressaient la Commission pour obtenir des clarifications sur les produits issus des colonies. Trois Etats membres ont déjà publié des recommandations nationales dans ce sens notamment le Royaume-Uni, la Belgique et le Danemark.

Israël redoute une amplification du mouvement de boycott

La seule arme dont disposait Israël pour duper les consommateurs était la rétention d’informations. Si le voile de l’information est levé, il va sans dire que les marchandises concernées par cette mesure-qui s’élève à 154 millions d’euros en 2014 selon les chiffres de la Commission-seront susceptibles d’être boycottées par les citoyens soucieux du droit, de la dignité des peuples, et qui sont favorables à la fin de la colonisation de la Palestine.

Quels sont les produits concernés ? Les territoires conquis après 1967 sont considérés par l’Europe comme des annexions illégales, cela englobe le plateau du Golan, la bande de Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. Il s’agit essentiellement de produits agricoles : fruits, légumes, dattes, fleurs..
Ces articles seront ainsi étiquetés avec la mention « colonie israélienne » tout en laissant à chaque Etat le choix de la formulation.
La position de la France reste ambigüe, c’est le seul Etat d’Europe à interdire et à punir l’appel au boycott des produits israéliens mais qui devra pourtant appliquer la décision européenne.
L’autorité palestinienne a salué cette mesure tout en la considérant comme insuffisante et pour cause, elle aurait souhaité une interdiction pure et simple des importations de ces produits. « L’étiquetage par l’UE des produits des colonies est un pas dans la bonne direction, mais il est insuffisant : les produits issus d’un crime de guerre doivent être interdits, pas seulement étiquetés. » Idem pour le comité BDS qui s’est réjoui de la mesure mais reste mitigé : « cela dit, mettre en place quelques étiquettes sur un petit nombre de produits israéliens n’est pas une réponse à la mesure des crimes de guerre israéliens continus.»
Il en ressort que le consommateur est désormais libre de ses choix, mais également le seul apte à faire payer à Israël sa politique d’apartheid, d’oppression, de colonisation en veillant à ne plus acheter les produits étiquetés « Made in Colonies ».

Un seul Exemple face aux provocations : le Prophète (‘alayhi salat wa salam)

( 17 Novembre 2015 )

 

Le contexte actuel nous pousse à nous interroger à d’éventuels troubles à venir. En effet, les attaques perpétuées à Paris, nous rappelle que personne n’est à l’abri. La communauté musulmane risque donc d’être touchée, comme elle l’a déjà été. Depuis plusieurs actes d'islamophobie et d'incivilité ont été signalés dans le pays. Cela représente pour nous l’occasion de faire un rappel sur le comportement du Prophète (‘alayhi salat wa salam) face aux provocations.

 

Le Prophète (‘alayhi salat wa salam), un exemple de clémence

Rappelons que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était d’une grande douceur. Cette qualité a été relevée le Saint Coran : {Par miséricorde de la part d’Allah, tu étais doux avec eux. Si tu avais été rude, au cœur dur, ils se seraient détournés de toi.} (Sourate 3 : Verset 159). Personne ne peut atteindre la douceur de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Savez-vous que notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) avait beaucoup de clémence envers les autres ? C’est en ce sens qu’Abu Hourayra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que lorsqu’un bédouin urina dans un coin de la mosquée, les personnes présentes se levèrent afin de le réprimander. Cependant, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) les retint en disant : « Laissez-le (finir), vous n’aurez qu’à verser un seau ou un pot d’eau sur son urine. Vous avez été envoyés pour être indulgents et non intransigeants ! ». N’importe quelle personne se serait mise en colère devant un tel geste qui plus est lorsqu’il s’agit de la mosquée, mais le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) laissa finir le bédouin et veilla afin que personne ne le dérange. Un véritable modèle de clémence face aux provocations !

 

Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et la maîtrise de la colère

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) nous a recommandé de garder notre calme face aux provocations. Il nous a donc enjoints à maîtriser notre colère. C’est en ce sens qu’il a dit « Celui qui maîtrise la colère tout en ayant la possibilité de lui laisser libre cours aura son cœur rempli de lumière au jour de la Résurrection ». (At-tabarani). Le fait de maîtriser sa colère permet donc aux musulmans de bénéficier d’une lumière le Jour du Jugement, {le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité}. (Sourate 26 : Verset 88).

Le mérite de garder son calme et de contrôler sa colère est également relevé dans une autre parole du Prophète (‘alayhi salat wa salam) qui a dit : « Quiconque étouffe sa colère alors qu’il est en mesure de lui laisser libre cour, Allah, le Puissant, Le Majestueux, l’interpellera au jour de la Résurrection devant toutes les créatures et l’invitera à choisir celle des Houris qui lui plaira. » (Abu Dawud). En maîtrisant sa colère, le musulman bénéficiera d’immenses récompenses dans l’au delà inchaAllah.

 

Gardons à l’esprit que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a été extrêmement éprouvé. Pour le réconforter, Allah a dit : {D’autres prophètes avant toi ont été accusés de mensonge. Mais ils ont supporté avec patience injures et persécutions jusqu’à ce que leur vint Notre secours, car rien ne peut modifier les paroles du Seigneur, et tu es déjà au courant d’une partie de l’histoire des prophètes} (Sourate 6 : Verset 34).

Il est donc primordial que chacun d’entre nous veille à garder son calme, pour montrer le bon comportement du musulman, pour suivre la voie du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et enfin pour espérer recevoir la récompense promise par notre Seigneur.

 

Qu’Allah nous permette de parfaire notre comportement. Qu’Il nous assiste et nous secoure en ces temps éprouvants.

Oum Ayoub - Ajib

La lettre ouverte d’une jeune musulmane à Donald Trump « likée » plus de 500 000 fois

( 26 Novembre 2015 )

 

Partagée près de 150 000 fois et « likée » par plus de 500 000 personnes, la lettre ouverte d’une musulmane américaine à Donald Trump est rapidement devenue virale et a fait le tour du monde.

Cette publication Facebook écrite par Marwa Balkar, 22 ans et originaire de Corona en Californie, pour répondre aux propositions racistes et islamophobes du milliardaire américain Donald Trump. Le candidat à la primaire des républicains avant l’élection présidentielle de 2016 a encouragé la fermeture de mosquées et a proposé récemment de ficher les musulmans résidant aux États-Unis.

lettre ouverte musulmane

La lettre ouverte de Marwa Balkar

« Cher Donald Trump, écrit-elle, je me prénomme Marwa, et je suis musulmane. J’ai entendu dire que vous vouliez que les musulmans commencent à être fichés, à porter des badges, donc j’ai pris les devants en décidant de choisir le mien moi-même. Il faut dire qu’il n’est pas facile de m’identifier comme musulmane simplement en me regardant, alors mon nouveau badge me permettra de faire savoir avec fierté qui je suis. Et pour cela, je choisis le signe de la paix car il est la représentation de mon islam. Celui qui m’a appris à m’opposer à l’injustice et à aspirer à l’unité. Il paraît que vous voulez nous pister, aussi. Très bien ! Comme cela, vous pourrez m’accompagner à ma marche pour la sensibilisation sur le cancer à l’école primaire de ma ville. Ou bien pourriez-vous me suivre à mon travail, là où créer de la joie est mon job. Sinon, vous pouvez toujours venir voir comment ma mosquée fait des sandwiches pour les sans-abris. Peut-être alors vous pourrez voir qu’être musulman ne me rend pas moins américaine que vous. Et peut-être que si vous marchiez dans mes pas, vous verriez que je ne suis pas moins humain que vous. Salaamu alaikum » a écrit Marwa Balkar.

En publiant cette lettre ouverte, Marwa Balkar ne pensait probablement pas générer un tel buzz. Le PDG et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a lui aussi « liké » le texte.
Aucune réponse de Donal Trump pour le moment.

« Celui qui connait vraiment Allah… », conseil en or du Cheikh Salah Al Moghamssi

( 27 Novembre 2015 )

 

L’anxiété, le stress, le mal-être peuvent toucher n’importe quel individu quelque soit son statut social, son niveau d’étude ou encore les moyens matériels dont il dispose. Il a été établi, par les prédicateurs musulmans, un lien entre ces états et l’éloignement d’Allah et de Sa Voie.

Quand nous sommes touchés par ces maux dans notre spiritualité, c’est le signal qu’une remise en question s’impose.

Comment cultiver et renouer sa relation avec Allah ? Le cheikh Salah Al Moghamssi, Imam de la Mosquée de Qouba en Arabie-Saoudite, nous offre par cette vidéo un conseil en or à mettre en oeuvre pour qui recherche le succès dans cette vie et dans l’autre.

Moulins : une belle surprise attendait les fidèles de la mosquée

( Mardi 01 Décembre 2015 )

 

Vendredi dernier, une belle surprise attendait les musulmans de la mosquée de Moulins dans l’Allier, alors qu’ils se rendaient à la salat joumou’a. Une rose blanche ainsi qu’un mot ont été déposés devant le lieu de culte.

Surprise et grande émotion dans le cœur des fidèles en ces temps difficiles, d’autant plus que le mot collé sur la porte était très touchant. En effet, l’auteur a écrit : « Comme l’a si bien écrit Victor Hugo il y a déjà près de deux siècles, Les Djinns s’évanouiront à l’aube Mais la culture musulmane, elle, restera parmi nous, avec nous,  Et ce même si certains jouent sur nos peurs. Vous faites partie intégrante de la France et de son Histoire depuis longtemps déjà. On peut débattre de bien des choses sur le vivre-ensemble, Mais vous n’avez pas à vous justifier de leurs crimes. Un athée, Un français, Un citoyen fraternel ».

La rose blanche, symbolisant la paix et l’espoir a donc été choisie avec soin par ce citoyen solidaire envers la communauté musulmane. La communauté musulmane a été touchée par ce beau geste. Certains ont d’ailleurs photographié les preuves de cette solidarité.

Ecologie : la planète a des droits sur nous

( 01 Décembre 2015 )

 

Le réchauffement climatique : une réalité qui nous touche tous autant les uns que les autres. La communauté musulmane a donc des droits mais également des devoirs envers la planète.

 

Une déclaration sur l’environnement

C’est ainsi que des musulmans se sont exprimés au sujet de la lutte contre le réchauffement climatique. Les dirigeants islamiques de 20 pays encouragent la communauté musulmane à participer à cette lutte, notamment en consommant des énergies renouvelables. La COP21 de Paris qui a débuté hier est donc l’occasion de créer une véritable prise de conscience chez les citoyens.

Une déclaration a ainsi été rédigée par les différents dirigeants afin d’appeler les musulmans à préserver leur environnement. Ce texte souligne que « le rythme actuel du changement climatique ne peut être soutenu et l’équilibre de la terre pourrait bientôt être perdu ». Les musulmans attirent l’attention de toute la communauté sur la responsabilité vis-à-vis du réchauffement climatique.

 

La responsabilité de la communauté

Le porte parole de la fondation islamique pour l’écologie et les sciences de l’environnement a confié : « Le message clé de la déclaration est de mobiliser la communauté musulmane dans le monde entier et de l’amener à changer son mode de vie et de commencer un processus d’éducation ». Les nations riches et productrices de pétrole ont été invitées à diminuer leur émission de gaz à effet de serre dans l’optique de les voir totalement disparaître d’ici 2050.

Rappelons-nous que nous serons interrogés sur nos actions sur cette terre. La terre est une création de notre Seigneur. En pendre soin et la préserver autant que possible est donc un devoir pour chaque musulman.

D’après Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Pendant qu’un homme marchait sur une route il a trouvé un chardon. Il l’a éloigné alors Allah l’a loué pour cette action et lui a pardonné ses péchés » (At-Tirmidhy). Protégeons notre terre, elle sera peut-être une protection pour nous demain, face à notre Seigneur.

 

L'islam sera humaniste ou ne sera plus

( 20 Décembre 2015 )

 

Face aux effets destructeurs de la propagande djihadiste, il convient de rappeler que les valeurs de l’humanisme, tout comme le progrès scientifique, n’appartiennent pas à une culture et ne sont pas protégées par un quelconque brevet. Il faut comprendre en profondeur que ces valeurs sont inhérentes aux cultures humaines malgré leurs différences extérieures.  Les musulmans à cet égard, ont la chance d’appartenir à une culture de l’écrit, une culture ayant développé de façon naturelle la réflexion sur l’épanouissement de l’être humain. Si nous voulions présenter au monde ce que l’islam a d’original eu égard aux valeurs de l’humanisme, nous n’aurions pas besoin d’une exégèse habile ou torturée.

Religion de l’humain 

L’islam considère que l’être humain est foncièrement bon selon l’acceptation dans l’érudition religieuse du concept de « Nature originelle » (fiṭra). Celle-ci renvoie avant tout à une disposition innée et prénatale conférant à l’être humain une sorte de nature première pure et nécessairement positive. Avant même qu’une quelconque causalité n’affecte son parcours sur Terre, l’être humain de par cette fiṭra dont est gratifiée sa nature est ainsi directement capable de tenir le bon pour bon et le vrai pour vrai. 

Telle est la conclusion à laquelle conduit l’histoire de Ḥayy ibn Yaqẓān, de l’Andalou Ibn Ṭufayl (Xe s), laquelle relate le parcours initiatique d’un enfant abandonné sur une île déserte mais qui parvient à reconnaître l’existence et l’unicité divine au moyen d’un raisonnement scientifique et philosophique. La paternité possible du personnage de Hayy sur le Robinson Crusoé mis en scène par Defoe au XVIIIe siècle a d’ailleurs été largement discutée, car le texte d’origine arabe entendait beaucoup moins investir les moyens de l’exotisme que ceux de la théologie spéculative.

Religion de l’universel

L’islam dénonce le découpage racial des humains et la perversion épistémologique consistant à connecter les races aux nationalités, civilisations et religions. L’évocation d’égarements sanguinaires tels que le massacre des indiens d’Amérique et le nazisme nous rappelle que l’islam a tranché cette question par le verset « des peuples et des tribus » en instaurant une égalité absolue entre les hommes n’eût été la vertu de piété (taqwā) : 

« Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vérité, le plus méritant d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. Dieu est Omniscient et bien Informé » (Coran : XLIX - 13).

Le Prophète est en outre « Prophète de l’humanité » ainsi que l’affirme son sermon de l’adieu: « Nulle vertu n’élève un Arabe au-dessus d’un non–Arabe (‘ajamī) ni un blanc au-dessus d’un noir en dehors de la vertu. Vous venez tous d’Adam et Adam venait de la terre ». (Rapporté par Abou Daoud)

Une galerie de personnages non arabes ont marqué l’histoire de la jeune société musulmane de Médine : Bilal l’Abyssin, Suhayb le Byzantin, Salman le Persan. Tous honorés pour leurs œuvres loin au-dessus de maints chefs de tribus arabes qui pourtant se targuaient de leur ascendance noble (nasab).

Religion de l’altruisme

L’islam est une religion qui pousse activement à la générosité car elle attend de l’homme qu’il s’accroche aux principes de bien jusqu’à ce que sa famille et ses proches atteignent la paix. L’expression « sanābil » (épis de blé) évoquée dans la sourate Al-Baqara verset 261 est, à cet égard, édifiant : « Ceux qui dépensent leurs biens pour la cause de Dieu sont à l’image d’un grain qui produit sept épis contenant chacun un grain. C’est ainsi que Dieu multiplie sa récompense à qui Il veut, car Dieu est Omniprésent et Omniscient » (Coran : II - 261). 

On la retrouve également dans la sourate Yūsuf (sourate XII) avec deux idées-axes pour valeurs sémantiques. « Et le roi dit: « En vérité, je voyais (en rêve) sept vaches grasses mangées par sept maigres; et sept épis verts, et autant d’autres, secs. Ô conseil de notables, donnez-moi une explication de ma vision, si vous savez interpréter le rêve ».(Coran : XII- 43)

« Alors [Joseph dit]: «Vous sèmerez pendant sept années consécutives. Tout ce que vous aurez moissonné, laissez-le en épi, sauf le peu que vous consommerez ». (Coran : XII : 47)

La première est l’idée de la récompense divine qui multiplie toujours au centuple les efforts de la générosité humaine (al-infāq : l’action humaine est le grain originel et la récompense divine est l’épi). La seconde est celle de la bonne gestion des biens et des responsabilités incombant aux individus pendant leur vie terrestre (image des grains stockés dans le silo).

Religion de l’écologie

L’un des fondamentaux du message coranique incite de replacer en permanence l’humain au centre des activités humaines, et ceci – comme il apparaît dans la tradition exégétique du tafsīr - même dans le rapport qu’entretient l’homme à son environnement. Dans ce sens, l’écologie « islamique » tout comme l’écologie humaniste incite à mieux situer la place et le destin de l’humanité dans son environnement. 

En effet, l’islam, par la voix du Coran, recommande de veiller à l’équilibre permanent de tout ce qui entoure l’humanité, d’où les injonctions d’ailleurs à la méditation sur les fameux versets universaux (ayāt kawniyya). Ce concept que renferme le terme de « balance » (mīzān) suggère que le développement économique pour libéral et libéré qu’il soit en islam, ne doit pas devenir une machine à broyer l’environnement. 

Les droits de l’humain sont affirmés avec évidence dans le Coran et parfois dans une simplicité que nous ne remarquons pas. Ainsi, par exemple, le droit à vivre et être nourri. N’avez-vous pas été frappés de l’insistance avec laquelle le Coran et les hadiths appellent à nourrir les pauvres et les nécessiteux ? 

« Mangez-en et nourrissez les pauvres et les indigents ». (Coran : XXII-27). 

« Libérez les prisonniers de guerre, nourrissez les pauvres et rendez visite aux malades »  (Rapporté par al-Bukhari)

Le penseur musulman américain Mark Hanson en a même fait l’une de ses thématiques favorites lorsqu’il rappelle que la Oumma est fondamentalement la nation qui a le devoir de nourrir les autres. Or, ce système de valeur est aussi celui qui place le commerçant et son activité au rang des hommes élevés et des martyrs. Nous voyons ici comment l’islam exige à la fois des individus un extrême dynamisme de profit (commerce, tiǧāra), en même temps que la pratique d’un extrême altruisme. 

Bien avant Pierre Rabhi, des penseurs musulmans comme l’Allemand Fridjof Shuon se sont intéressés à la problématique de l’écologie. Dès 1968, l’un des premiers écrits de Seyyed Hossein Nasr, professeur à l’université de Philadelphie, expliquait justement la crise écologique en la connectant à la crise spirituelle de l’homme en puisant dans des références telles que le taoïsme, l'hindouïsme, le bouddhisme, le christianisme et l'islam. 

Combien de non musulmans ont des réactions d’étonnement et de souffle coupé en apprenant que dans la couche spirituelle de cette dualité développement-altruisme, l’islam considère que la richesse d’un capital ne peut être enrichie si elle n’est pas accompagnée par la générosité à l’endroit des nécessiteux, à l’image d’un court d’eau dont la vivacité est liée à son perpétuel mouvement et aux terres qu’ils vivifient. Si nous connectons cette thématique aux problèmes de la faim dans le monde, ou la frénésie de création de richesse basée sur du vide telle que la pratique le système financier mondial, nous voyons qu’il y a des réflexions de fond à conduire.

Religion de droiture et de tolérance

La religion musulmane s’auto-qualifie sur le plan de la littérature doctrinale et juridique de « al-ḥanafiyyatu al-samḥa » ce qui signifie « religion de droiture et de tolérance ». Le terme de ḥanīf/ ḥunafā’ a une grande importance dans le discours identitaire de la communauté musulmane à l’aune de deux critères : il est un des qualificatifs réservés à Abraham dans le Coran ; il est censé désigné dans la société arabe antéislamique une catégorie de personnages dont la foi sincère était embarrassée par la situation cultuelle du monde religieux environnant : judaïsme, christianisme, paganisme... entachée de déformation, de pharisaïsme ainsi que d’associationnisme évidemment. 

Ces hommes appelés ḥunafā’ étaient en particulier associés à la pratique de retraite spirituelle en pleine nature, animés d’une quête de guidance à travers « les versets universels (āyāt kawniyya) » ceci en l’absence de guidance révélée de forme scripturaire (āyāt qur’āniyya). Nous voyons que ce discours interne à la sphère musulmane dessine en fin de compte un archétype d’humain prédisposé à recevoir la future révélation coranique marqué par des références communes multiples au premier rang desquels figure l’héritage des religions monothéistes. 

Religion de savoir

En islam, la recherche du savoir a le statut d’obligation individuelle (farḍ ‘ayn) pour un musulman, aux simples critères de la compréhension de sa religion ("lā yu‘badu-llāhu ‘alā ǧahl"). 

« La quête de la science est une obligation pour tous musulmans et musulmanes ». (Rapporté par Al-Bayhaqi)

C’est ainsi que l’islam appelle à la recherche du savoir par un autre hadith à caractère fondateur et considéré comme authentique (ṣaḥîḥ) : « Les Savants sont les héritiers des Prophètes » Rapporté par Abu Daoud)

Sur un plan historique, l’islam fut un pilier intellectuel majeur de la civilisation arabo-musulmane classique. Avicenne (Ibn Sina), Al-Khawarizmi, Abu Bakr Al-Râzî, Al-Bîrûnî, Averroès (Ibn Rushd), Ibn al-Haytamî ou encore Al-Farābī ont indéniablement contribué à l’essor de la civilisation arabo-musulmane. Notre propos nous pousse d’ailleurs à reconnaître l’islam comme un véhicule de la connaissance humaine dans la pensée, dans l’art, en particulier les sciences de la médecine, de l’astronomie, de la chimie, de l’optique (basariyyat), de l’algèbre, de l’art vétérinaire, de l’art botanique, de la géographie, de l’océanographie, de la littérature, de l’histoire, etc. 

Quand on se saisit de la bibliothèque des exégèses (tafāsir) sur ce point, l’un de ces versets est celui qui affirme donnant la parole au Créateur : « Nous n’avons omis dans le Livre nulle chose » Coran (VI : 38)

Ce à quoi les fibres chiisantes et soufies ajoutent une sapience assez mystérieuse attribuée à Ali : « La science est un point que les ignorants ont rendu multiple » (Yanābīʻ al-mawaddah). 

Ainsi, l’islam est un système cosmogonique qui pose la connaissance comme étant une donnée présente aux hommes et implicite en eux.

Contrer la propagande djihadiste par une pédagogie humaniste de l’islam

Si, à travers le monde, les musulmans en état d’autonomie « idéale » (dûment formés aux sciences religieuses, maîtrisant l’arabe, etc.) peinent eux-mêmes parfois à choisir leur référence en termes d’avis juridiques (fatwas) issues de l’iğtihâd par exemple, qu’en sera-t-il de leurs coreligionnaires vivant en France, en manque des repères les plus basiques, et dont la situation scolaire et socio-économique confine parfois à la désespérance. Pour ces personnes, fréquemment des jeunes, les sirènes de n’importe quel discours démagogique exaltant le réveil de leur foi musulmane en sommeil est susceptible de les enrôler avec des conséquences d’une portée totalement incalculable.

Afin de contrer la nocivité de la prédication djihadiste, le choix d’une pédagogie humaniste s’impose et implique de puiser dans une spiritualité traditionnelle et universelle. Des exercices de réflexion par maïeutique, des débats et des activités de compréhension de références issues de la tradition musulmane, chrétienne, juive, bouddhiste voire même athée conduirait nos enfants vers une vision humaniste des solutions aux problèmes contemporains sur des sujets aussi variés que les problèmes de société, le chômage, le racisme, le terrorisme, le féminisme, la violence, l’amitié entre les peuples, l’hygiène, la santé, l’alimentation, la valorisation du travail et l’étude.

Si nous intégrons cette réflexion dans une démarche éducative auprès de notre jeunesse, nous rendrons à nos enfants, musulmans ou non, la conscience et la fierté d’être des acteurs dont aucune action n’est futile… et nous aurons ce faisant pulvérisé une idée-reçue selon laquelle les valeurs humanistes se trouveraient ailleurs qu’en islam comme une plante qui ne fleurirait que chez le voisin.


Hocine Kerzazi

Doctorant en histoire contemporaine. Sa thèse porte sur le discours religieux dans les manuels d'enseignement d'arabe pour francophones.

La promesse du prophète Mohamed (SAS) aux chrétiens

( 20 Décembre 2015 )

 

En 628, une délégation de moines du monastère Sainte-Catherine se rendit auprès du prophète pour lui demander sa protection. Celui-ci leur octroya une charte leur garantissant des droits, que je vais reprendre ci-dessous dans son intégralité. Sainte-Catherine, le monastère le plus ancien au monde, est situé au pied du Mont Sinaï en Egypte. Doté d’une immense collection de manuscrits chrétiens, la plus grande après celle du Vatican, ce site figure sur la liste du Patrimoine mondial.

A elles deux, les communautés musulmanes et chrétiennes représentent plus de 50% de la population mondiale. Si elles s’entendaient, nous serions à mi-chemin de la paix dans le monde. D’ailleurs, nous pouvons contribuer à plus d’harmonie entre musulmans et chrétiens en faisant un simple geste : toujours évoquer des récits positifs et s’abstenir de diaboliser l’autre.

Pour ma part, je voudrais rappeler aux musulmans et aux chrétiens une promesse que le prophète Muhammad avait faite à ces derniers. Prendre connaissance de cette promesse peut avoir un énorme impact sur la conduite des musulmans à l’égard des chrétiens. Les musulmans respectent généralement les précédents établis par leur prophète et s’efforcent de les mettre en pratique dans la vie de tous les jours.

En 628, une délégation de moines du monastère Sainte-Catherine se rendit auprès du prophète pour lui demander sa protection. Celui-ci leur octroya une charte leur garantissant des droits, que je vais reprendre ci-dessous dans son intégralité. Sainte-Catherine, le monastère le plus ancien au monde, est situé au pied du Mont Sinaï en Egypte. Doté d’une immense collection de manuscrits chrétiens, la plus grande après celle du Vatican, ce site figure sur la liste du Patrimoine mondial. Ses moines sont fiers d’y abriter également la plus ancienne collection d’icônes. Sainte-Catherine renferme les trésors de l’histoire chrétienne, ils y sont en sûreté depuis 1400 ans, grâce à la protection des musulmans.

 

La Promesse à Ste Catherine :

« Ceci est un message de Muhammed ibn Abdoullah, constituant une alliance avec ceux dont la religion est le christianisme ; que nous soyons proches ou éloignés, nous sommes avec eux. Moi-même, les auxiliaires [de Médine] et mes fidèles, nous nous portons à leur défense, car les chrétiens sont mes citoyens. Et par Dieu, je résisterai contre quoi que ce soit qui les contrarie. Nulle contrainte sur eux, à aucun moment. Leurs juges ne seront point démis de leurs fonctions ni leurs moines expulsés de leurs monastères. Nul ne doit jamais détruire un édifice religieux leur appartenant ni l’endommager ni en voler quoi que ce soit pour ensuite l’apporter chez les musulmans. Quiconque en vole quoi que ce soit viole l’alliance de Dieu et désobéit à Son prophète. En vérité, les chrétiens sont mes alliés et sont assurés de mon soutien contre tout ce qui les indispose. Nul ne doit les forcer à voyager ou à se battre contre leur gré. Les musulmans doivent se battre pour eux si besoin est. Si une femme chrétienne est mariée à un musulman, ce mariage ne doit pas avoir lieu sans son approbation. Une fois mariée, nul ne doit l’empêcher d’aller prier à l’église. Leurs églises sont sous la protection des musulmans. Nul ne doit les empêcher de les réparer ou de les rénover, et le caractère sacré de leur alliance ne doit être violé en aucun cas. Nul musulman ne doit violer cette alliance jusqu’au Jour du Jugement Dernier (fin du monde). »

La première et la dernière phrase de cette charte sont très importantes. Elles font revêtir à la promesse une dimension éternelle et universelle. Muhammad précise que les musulmans sont avec les chrétiens, proches ou éloignés, rendant ainsi impossible toute tentative de limiter la promesse au monastère Sainte-Catherine. Par ailleurs, en ordonnant aux musulmans d’obéir à cette charte jusqu’au jour du jugement dernier, il sape toute tentative future de révoquer ces droits. De plus, ceux-ci sont inaliénables.

 

Muhammad déclara tous les chrétiens comme étant ses alliés et tout mauvais traitement à leur égard comme étant une violation de l’alliance avec Dieu.

Un des aspects remarquables de cette charte est qu’elle n’impose aucune condition aux chrétiens en échange de ces droits. Le fait d’être chrétien suffit. On n’exige pas d’eux qu’ils modifient leurs croyances, qu’ils paient une contrepartie ou qu’ils se soumettent à quelconque obligation. Cette charte est une déclaration des droits, sans obligations.

Il ne s’agit bien évidemment pas d’une charte des droits de l’homme au sens moderne, pourtant, bien qu’elle fût écrite en 628, les droits à la propriété, à la liberté de religion, au travail et à la sécurité de la personne y sont bien défendus.

Je sais que la plupart des lecteurs se diront : « Mais où voulez-vous en venir ? »

La réponse est simple : ceux qui cherchent à semer la discorde entre musulmans et chrétiens insistent toujours sur les questions qui divisent et parlent surtout de ce qui fâche. En revanche, ceux qui veulent favoriser l’établissement de liens évoquent et mettent en valeur des histoires comme celle de la promesse de Muhammad aux chrétiens.

Ainsi, on peut parvenir à inciter les musulmans à dépasser le problème de l’intolérance entre communautés et susciter de la bonne volonté chez les chrétiens, qui, au fond, craignent sans doute un peu l’islam ou certains musulmans.

Lorsque je parcours les documents islamiques, j’y trouve des exemples sans précédent de tolérance religieuse, qui vont dans le sens de l’inclusion de l’autre. Cela m’encourage à vouloir être une meilleure personne. Je pense que la capacité de rechercher le bien et de faire le bien est inhérente à tout être humain. Lorsque nous réfrénons cette prédisposition naturelle à faire le bien, nous renions en réalité notre humanité fondamentale.

Suite aux fêtes de fin d’année, j’espère pour nous tous que nous pourrons trouver le temps de chercher une histoire positive qui nous fera apprécier les valeurs, la culture et le passé d’autres peuples.

Parce que voilées, des mamans ont été contraintes d’attendre leurs enfants 1h30 dans le froid

( 21 Décembre 2015 )

 

Parce que voilées, des mamans ont été contraintes d’attendre une heure et demie devant l’entrée du lycée Jacques Brel de Vénissieux dans la métropole de Lyon.

Jeudi 17 décembre, les mamans musulmanes voilées ont été interdites d’assister au spectacle de marionnettes auquel leurs enfants scolarisés à l’école Charles Perrault étaient conviés. Elles n’ont été averties que quelques minutes avant le départ de la sortie scolaire. Afin de ne pas pénaliser leurs enfants, les mères de familles ont préféré se sacrifier et attendre 1h30 dehors dans le froid.

Sur facebook, une des mamans discriminées assure que la vraie raison de ce refus n’est pas un décret, comme le prétend le proviseur du lycée Jacques Brel. Selon elle, il ne souhaitait pas voir de femmes en hijab sur la photo de classe destinée à la presse.

 

« Des mamans accompagnatrices prier de rester à la porte du lycée Jacques Brel ?????

Dans le cadre d’une sortie pédagogique et j’insiste sur le mot le directeur du lycée Jacques Brel nous a fait savoir a 10min du départ des enfants de maternelles de l’école Charles Perrault qu’il ne souhaitait pas recevoir les mamans portant le voile. Suite à cette nouvelle nous avons décidé d’accompagner les maîtresses et les élèves sans ça il aurait fallu annuler la sortie et pénaliser les enfant qui eux attendaient se moment avec impatience. Nous somme rester devant le portail a attendre la fin du spectacle c’est a dire 1h30 DEHORS.
Ses arguments sont le (décret 56 58) pour se donner bonne conscience, j’y croit pas une seconde. la seul chose qui a déranger aujourd’hui : LA PRESSE on ne voulait pas avoir des maman portant le voile en arrière plan, des maman qui participe à la vie éducatif de leurs enfants. Bref je suis indigner par ce qu’il se passe.
Je suis maman et je n’est pas pu assister au spectacle avec mon fils!!!!!

Merci de partager une réalité »

Un grand père musulman transforme un bus en cuisine itinérante pour aider les réfugiés

( 23 Décembre 2015 )

 

Ghafoor Hussain, un grand père musulman de 45 ans, a décidé d’agir pour aider les réfugiés syriens. Après un premier voyage en Europe de l’est au cours duquel il a distribué des colis alimentaires aux réfugiés, l’ambitieux Ghafoor Hussain prévoit une autre expédition humanitaire. Cette fois le grand père, de Stockton-on-Tees dans le nord-est de l’Angleterre, souhaite retourner en Serbie et en Macédoine à bord d’un car transformé en cuisine industrielle.

Mécanicien de formation, Ghafoor Hussain a puisé dans ses économies pour acheter un bus 6000 £ (environ 8000 €) qu’il a converti en véritable cuisine dotée d’une capacité de production de milliers de repas par jour. Le véhicule a été complètement dépouillé pour laisser place à des équipements professionnelles.

« Il y a environ quatre semaines, j’ai pris une camionnette pleine de nourriture pour aider les réfugiés en Autriche, en Slovénie et en Croatie. Pendant que j’étais sur place, j’ai découvert qu’ils ne reçoivent souvent que des repas froids. Je pensais qu’il y avait quelque chose à faire et c’est à ce moment que j’ai eu l’idée d’acheter un bus et de le convertir en cuisine itinérante. » a déclaré Ghafoor.

 

Un appel à une « Sadaqa pour l’humanité »

Ghafoor Hussain a fait un appel aux dons « Sadaqa pour l’humanité » via une plateforme de crowdfunding. L’objectif de 10 000 livres a largement et rapidement été dépassé. Le grand père est enfin prêt à voyager. Il partira, 3 semaines au moins, loin de ses 4 enfants et 3 petits-enfants pour rejoindre une équipe de bénévoles afin de nourrir et d’aider des milliers de réfugiés syriens chaque jour.

 

sadaqa pour l'humanite

Pour participer à cette action, cliquez sur ce lien : https://www.gofundme.com/sadqaforhumanity

Interview d'Atamna Derradji, Recteur de la mosquée de Cluses en Haute-Savoie, par David Wagnières, journaliste au quotidien Suisse " Le Temps"

( 28 Décembre 2015 )

 

«Nous avons besoin d'une vraie mosquée. La réponse à tous nos soucis passe par là»

 

La vallée de l'Arve est sous tension depuis les attentats de Paris. Des perquisitions ont eu lieu, des jeunes sont fichés pour radicalisme. Un seul lieu de culte officiel existe, très exigu

 

Vingt ans qu'Atamna Derradji vit à Cluses (à 45 km de Genève) et il ne se souvient pas avoir connu un tel climat de défiance. «Les agressions verbales envers les musulmans sont nombreuses, les regards sont fuyants ou agressifs, le Front national a fait 43% ici», rappelle-t-il. Les attentats à Paris, les perquisitions administratives et l'assignation à résidence de deux jeunes de la vallée présentés comme des radicalisés ont tendu les relations en ville.

Homme courtois, ouvert, Atamna Derradji, recteur de la mosquée de Cluses (18 000 habitants dont 20% d'origine étrangère), a appelé sa communauté à respecter la minute de silence à la mémoire des 130 victimes parisiennes et qualifie les auteurs des fusillades «de grands délinquants». Il donne rendez-vous en ce vendredi jour de grande prière à la maison de l'Association Espoir, construite grâce à des dons dans le quartier populaire des Ewües. Seul lieu de culte officiel de toute la région. Trois cent personnes peuvent être accueillies mais le double se présente. Une salle au sous-sol a été couverte de tapis et munie de hauts-parleurs pour entendre le prêche de l'imam à l'étage supérieur, d'autres prient dans la cour. Atamna n'aime pas cela, «mais que faire?», s'interroge-t-il.

 

" Avoir une mosquée, une vraie, comme d'autres ont une église, voilà ce que l'on veut "

 

Il a écrit maintes fois au préfet, pas de réponse. Il demande que des bungalows genre baraques de chantier soient posés dans la cour, pas de réponse. «Je fais cela au nom de l’intérêt général, pour la quiétude de tous mais mes appels restent vains», regrette-t-il. Il poursuit: «Ici nous avons un imam formé mis à disposition par la Grande mosquée de Paris qui paie son salaire et ses cours de perfectionnement en français. Il prêche en arabe et donc en français, les jeunes comprennent son sermon, ils sont moins tentés d'aller chercher n'importe quoi sur Internet. A Cluses, nous n'avons pas eu de départ en Syrie ou en Irak».

 

Une salle de prière de 30 personnes pour 2600 pratiquants 

 

Un jeune, qui vient écouter le prêche, confie: «Avoir une mosquée, une vraie, comme d'autres ont une église, voilà ce que l'on veut. Pour prier mais aussi se réunir, étudier le Coran, faire du rattrapage scolaire, présenter l'Islam à ceux qui le désireraient. J'habite à Scionzier (près de Cluses), il y a 2 600 habitants de confession musulmane et une seule salle de prière qui peut contenir 30 personnes».

 

" Nous avons 12% de chômage, je préfère que des entreprises s'implantent "

 

Les autorités rappellent, de leur côté, que les communes ne sont pas tenues d'organiser l'exercice du culte, au nom du principe de la laïcité. A Marnaz, village voisin, Loïc Hervé, le sénateur-maire, s'est opposé violemment à l'Association savoisienne lumière d'Islam (Asli) qui souhaitait acquérir un terrain communal afin d'ériger un lieu de prière (le Temps du 6 décembre 2015). «Nous avons 12% de chômage, je préfère que des entreprises s'implantent», justifie le maire.

 

Les fidèles se retrouvaient dans un foyer de travailleurs dont une salle a été aménagée en lieu de prière. Le préfet a décidé que son accès serait désormais interdit aux gens de l'extérieur car le président d'Asli, un présumé salafiste fiché S, était suspecté d'endoctriner les résidents du foyer dont de jeunes migrants. Celui-ci, qui a travaillé comme bagagiste à l'aéroport de Genève, a été assigné à résidence dans le cadre de l'état d'urgence en vigueur en France puis condamné à cinq mois de prison pour s'être rendu, malgré son interdiction de déplacement, à l'école Ecoris de Chambéry (Savoie) où il prépare un Brevet de technicien supérieur en transport et logistique. Thierry Pellegin, le directeur de cette école, s'est dit très surpris par cette interpellation. «C'est un élève au comportement exemplaire, très studieux et respectueux des règles», commente-t-il. Laurent Bizien, son avocat, a qualifié le jugement «de disproportionné et rendu dans un contexte où il fallait faire un exemple».

 

Apaiser les tensions

 

La condamnation a choqué également le quartier des Valignons où vit le jeune homme. L'un de ses cousins raconte: «Il a appelé la police pour prévenir qu'il devait se rendre à ses cours et il a été interpellé là-bas, il ne voulait pas s'enfuir, juste poursuivre sa formation». Dépeint par le maire comme un prédicateur autoproclamé très charismatique, le président d'Asli est selon ses proches un garçon timide et discret, au casier judiciaire vierge. Le cousin: «Il est croyant sans être un fanatique, grâce à lui le quartier est devenu tranquille parce que beaucoup de jeunes ont repris un droit chemin, celui de la religion et du respect de la loi. Le maire n'a pas supporté l'influence d'Asli dans le quartier et il a monté cette affaire d'imam salafiste autoproclamé».

Atamna Derradji avait tiré la sonnette d'alarme au sujet du lieu de prière de Marnaz animé par des gens non qualifiés. Des élus lui avaient suggéré d'aller y mettre un peu d'ordre mais il a estimé ne pas avoir la compétence et la légitimité pour intervenir. «Mes responsabilités s'arrêtent à Cluses. Mais je répondrai présent quand il faudra réfléchir à la construction d'un vrai lieu de culte dans le cadre d'un projet intercommunal. La réponse à tous nos soucis passe par là». Loïc Hervé a fait un pas en rencontrant la semaine passée à Paris Anouar Kbibech, le tout nouveau président du Conseil français du culte musulman. Il l'a l'invité à se rendre dans la vallée de l’Arve pour lui parler de la situation. Une visite qui si elle est organisée devrait apaiser les tensions qui restent vives. Loïc Hervé a reçu des menaces de mort à caractère raciste mais les gendarmes sont remontées jusqu'à leur auteur connu des forces de l'ordre mais pas pour des faits de radicalisation.

 

http://www.letemps.ch/suisse/2015/12/28/avons-besoin-une-vraie-mosquee-reponse-nos-soucis-passe

 

Un vieil homme entend la récitation du Coran pour la première fois (vidéo)

( 30 Décembre 2015 )

 

Un vieil homme entre dans une boucherie musulmane en Espagne, il entend la récitation du Coran et se met à pleurer. Il ne comprend pas l'arabe mais il affirme que c'est son cœur qui a été directement touché par cette récitation. Qu'Allah le guide